Archive for the tag 'Music'

ram

Je vous explique : Depuis plus d’un an, j’écoute cet album de manière extrêmement régulière tout en ne pouvant m’empêcher de penser que l’ordre des titres y est parfois aléatoire – réflexion toute personnelle puisqu’on a entendu Gonzales himself indiquer qu’il s’agissait d’imprimer une progression des accords principaux des différents morceaux au fil de l’eau.

En justifiant un peu le choix d’utiliser les titres de Daft Punk pour raconter une histoire et à la manière du Machete Order de Star Wars (que je vous recommande chaudement), me voilà à vous proposer une sorte de Diese Order de Random Access Memories.

Continue Reading »

Diese

Sparkle(s)

On ouvre le bal de cette nouvelle sélection avec BronSon – inconnu au bataillon, qui sait manifestement bien se servir de samples de saxophones et qui ne saura faire mentir votre penchant naturel pour la danse en milieu clos. C’est solide, c’est élégant, j’en veux d’autres.

Blende qui lorgne sévèrement sur les synthétiseurs de Defender (le titre ci-dessous est à comparer à Bliss pour s’en convaincre) mais qui y met évidemment son talent et sa touche pour un titre débordant de qualitay. Je ne peux pas dire mieux.

Il y a des titres qu’on peut écouter en diagonale pour se faire une idée. Pour ce titre de Seekae, c’est parfaitement inutile, la puissance du morceau résidant dans sa progression… Mais là encore une fois, je ne peux que vous montrer le chemin.

On ne présente plus Mr Flash, un mec ultra solide et avec une constance très très respectable. En ne cédant pas aux effets de modes, il sait clairement s’imposer avec sa patte beats-hip-hop-synthés-inavouables-80’s-samples-géniaux. Avec son Supachick de 2005,  je vous mets au défi de résister au headbang. Même discret.

Mélanger le sampling old-school, la ligne de basse homemade (entendez par là, avec une VRAIE basse), et proposer un rendu à la fois « très actuel mais qui a un petit goût d’un morceau qui aurait pu sortir en 2001″ n’est pas foooorcément à la portée du premier venu.  Allen Walker le fait avec talent – ne passez pas à côté de ses sons, notamment son bon edit/rewrite de Horizon – morceau dont j’ai parlé 2500 fois déjà ici.

Diese

Tu veux Vendredance with me ?

Si on passait ce vendredi sous le signe de la musiquance et de la détendance ? Allez on y va, suivez-moi :

Je commence par le titre le plus lent et posé de cette sélection, produit par un jeune Australien – Yeo -  qui a simplement réussi à me séduire dans ses 5 premières secondes, par son  souffle/bruit un peu sale, son synthé à côté, son petit clap bien régulier et surtout son démarrage Voix/Beat/Basse un poil plus tard dans le morceau. Joliment fait, simple, on pourrait cependant lui reprocher un manque de progression ou un final plus « explosif », moi j’aime tout simplement le bout de chemin ici proposé #emokid :

Difficile d’expliquer ce qui peut nous parler dans un morceau. Parfois c’est l’ambiance, la basse, le beat, la production dans son ensemble et parfois même, sur un morceau qu’on a beau adorer, on aurait vu les choses différemment pour un élément à la production. C’est ici parfaitement le cas pour ce morceau de NSFW où je ne suis pas particulièrement fan du traitement vocal mais complètement séduit par le couple basse/mélodie du Synthé Simili-Wurlitzer qui me rappelle TOTALEMENT les productions Crydamoure. Mais juste ça hein. Après le morceau est cool, mais faites-vous votre opinion :

J’aime les reprises. Les covers. Surtout quand ils sont assez éloignés de la version originale et parviennent tout de même à préserver l’ambiance du morceau initial. Coup gagnant à mon sens pour Wolf Saga qui se paye ici Peter, Bjorn and John et leur déjà culte « Young Folks ».

Vous aimez écouter un titre 2 à 3 fois de suite ? Moi oui. C’est en tout cas ce qui s’est passé avec ce titre de Skosgra qui semble en apparence mignonnet et révèle toute sa saveur après sa progression. Surveillez attentivement votre casque à 2:15, c’est vraiment chouette. Artiste à suivre s’il reste à ce niveau là en terme de production.

On a déjà tout dit ici sur Pyramid, notre Lyonnais préféré. Qu’on l’aime, d’amour, qu’on le trouve formidable et qu’on trouve ses titres à chaque fois un peu plus incroyables. Son nouvel EP sorti chez Kitsuné ce mois-ci est une tuerie sonore totale et il faudrait probablement lui consacrer une exposition de fou pour lui rendre réellement justice. Bref, ce ptit mec ira loin, la preuve en 5:15 :

Il est de ces jours où on décide d’exhumer tout ce qui traîne et c’est donc ce qui m’a pris hier dans la soirée.

J’ai rassemblé pour vous – mais aussi pour Marc qui me les a réclamé sur Twitter – l’ensemble des Fubiz Broadcasts et Minimixes issus de ces 7 dernières années (uniquement ceux que j’ai produit) et que j’ai eu l’occasion de pouvoir diffuser sur l’interweb. A part quelques manquants à l’appel, vous devriez vous retrouver avec 36 mixes de 30 minutes environ – soit plus de 18h d’archives audio à vous infuser.

D’aucun diront qu’il manque les playlists avec timecode, que les extraits de films restent à deviner, qu’il y a du bon et du moins bon – il n’en reste pas moins que vous saurez trouver au détour de tous ces petits morceaux d’époque des bons souvenirs, découvrir de nouveaux titres pour certains ou avoir envie de les utiliser en guise d’habillage sonore pour vos soirées.

Bref, ils sont à vous, en cliquant ici.

Joyeux anniversaire Diese05 : 8 ans <3

Diese

Minimix #57

On ne m’arrête plus, je sélectionne, je mélange et je partage à tout va. Je prépare à nouveau mes doigts pour chauffer le doux vinyle tournant sur mes MKII.

voici la playlist :

  1. Panama – Always (Classixx Remix) 0’00? -> 5’04?
  2. Justin Faust – Space Rhumba (Xinobi Remix) 5’04? -> 8’55?
  3. Franz Ferdinand – Evil Eye (Alan Braxe Remix) 8’55? -> 12’15?
  4. Ben Macklin – Saved 12’15? -> 15’12?
  5. Lemaitre – Splitting Colors (Louis La Roche Remix) 15’12? -> 19’27?
  6. Blende – Rikki (Instrumental Edit) 19’27? -> 24’16?
  7. Tegan & Tara – I was a fool (Monsieur Adi Remix) 24’16? -> 28’45?

La bonne bise à toi, jeune autiteur/trice.

Diese

Minimix #56

Une nouvelle sélection automnale relativement éclectique – tout en restant électronique.

voici la playlist :

  1. Marcus Marr – The Music 0’00″ -> 5’15″
  2. Fleetwood Mac – Dreams (Gigamesh remix) 5’15«  -> 9’54« 
  3. Jackson and his Computerband – Vista 9’54«  -> 13’46« 
  4. Talking Heads – Once in a Lifetime (Gigamesh remix) 13’46«  -> 18’45« 
  5. Boys Noize – Starwin 18’45«  -> 22’18« 
  6. Keljet Ft. Avan Lava – Together (Oliver Nelson Remix) 22’18«  -> 25’58« 
  7. Patrick Alavi – Beachnights 25’58«  -> 27’48« 
  8. Daft Punk – Voyager (Sebastien Léger Rework) 25’25«  -> 34’30« 

N’hésitez pas à donner vos impressions en commentaire, c’est toujours appréciable, entre gens de bonne compagnie.

Diese

Random Access Memoremixes

Après m’être lourdement épanché sur Random Access Memories et avoir crié au chef d’oeuvre – ce que je maintiens fermement, il est temps de faire un micro-bilan des remixes intéressants qui ont pu pointer leur nez sur la toile entre le 20 Mai et aujourd’hui.

Ma sélection est purement subjective, vous vous en doutez, loin de nous la tentation de céder au tout venant.

Pour respecter un peu une sorte de hiérarchie, je vous propose de les poster par date de publication, du plus ancien au plus récent, ce qui vous permettra de juger de l’évolution qu’ont pu prendre les morceaux sélectionnés avec le peu de temps qui nous sépare de la sortie de l’album.

A l’échelle d’Internet, RAM est déjà super #OLD – alors allons-y :

M-Rock joue le jeu de Get Lucky et délivre une version gentiment éditée qui tire davantage la couverture au Disco avec ses violons en guise d’accompagnement et ses cuivres qui soutiennent le tout. Une petite batterie rejouée, plus sèche et le tour est joué :

Adán & Ilse eux, prennent le parti de s’attaquer à Giorgio by Moroder et réussissent un petit tour de force entre Edit et Remix dans lequel ils arrivent à délivrer une version plus sombre et froide que l’originale. Mention spéciale au final déprimant au possible, mais très très bien exécuté.

DGTO nous a déjà habitué à de chouettes titres et remixes, ici c’est Instant Crush qui est passé à la (gentille) moulinette car on s’écarte assez peu du titre d’origine finalement. On shunte les parties instrumentales, on se concentre sur couplets/ponts/refrains avec un petit synthé en lead qui emballe joliment le tout :

Le parti-pris d’Offsuit n’est pas d’aller vers l’originalité formelle mais de se concentrer sur l’efficacité. Bien moins kéké-pompe-Dubstep-FatBeat que beaucoup d’autres remixes, si celui-ci n’est clairement pas mon préféré, il a le mérite de laisser respirer le morceau d’origine et de le rendre presque dansant :

Mac Stanton prend Lose Yourself  To Dance et lui applique la formule magique More Beat/More Bass/More Vocoder et ça marche très très bien évidemment, on tient ici mon chouchou de la liste, qui reste simple, pas prétentieux et conserve la lourdeur-moiteur du morceau d’origine :

 

BUT WAIT KIDS THERE’S MORE !

PV Nova, connu des amateurs de podcasts Franco-Blago-Cyprienistico-Normaniens réussit un petit tour de force, seul dans son coin : revisiter Get Lucky à travers 10 décennies musicales. Une vraie bonne idée, un peu comme un cours de musique en accéléré dans les oreilles. 

 

A votre tour de partager vos pépites en commentaires…

Next »