Archive for the tag 'Daft Punk'

Un minimix bien foutraque avec du chanteur brésilien, du rap, de l’electro clinquante et de lourdes basses.

104 BPM, ce sera donc le battement de votre coeur contre le mien pour démarrer l’été dans la l’éclectisme et la moiteur.

Au programme :

  1. Marcos Valle – Estrelar
  2. Tesla Boy – Dream Machine (Otnicka edit)
  3. Alex Metric & Oliver – Galaxy
  4. Breakbot – You should know (Allen Walker simple Re-Write)
  5. Daniel Avery – New Energy (Beyond The Wizard’s Sleeve Re-Animation)
  6. Daft Punk – Television Rules the Nation (Atom Remix)
  7. Mr Flash – Number 1
  8. Lemaitre – High Tide (Avenue Remix)

Cette année vient à peine de démarrer et Mars s’apprête déjà à pointer le bout de son nez. Je me sens déjà dans le rouleau compresseur du temps qui passe trop vite. Heureusement, il y a de quoi prendre une pause, chausser un casque et oublier la course contre la montre qui sépare notre vie de notre mort. #Positivité

Revolution 909 fait partie des titres fondateurs de Daft Punk, qu’il s’agisse du son en lui-même ou de son clip emblématique (Party, Cops and Tomatoes). Ici, c’est un remix s’appuyant sur la section vocale utilisée par Ian Pooley Roger Sanchez (Merci Douze d’avoir souligné ma faute d’attention) qui est utilisée. Rien du morceau d’origine donc, si ce n’est le côté répétitif. C’est concept, c’est court, mais je suis certain que ça fait le café en plein milieu d’un mix.

Imaginez le cocktail suivant : Une escalope de Daft Punk, une pincée du vocoder de Kavinsky, un soupçon de Pyramid et ses beats lourds proche de 110 BPM, les arpèges/synthés de Lifelike et vous obtenez Shirobon.

Qui fait un peu moins bien que tous ceux-là, mais qui, quand même, propose un morceau qui mérite le détour de vos oreilles expertes :

Daft Punk (c’est bon, vous avez compris le fil conducteur de l’article ?) et Alan Braxe qui se font des hugs sonores, c’était arrivé en 1998 avec Stardust – et plus jamais depuis. Il faut donc reconnaître qu’il est toujours plaisant de tomber sur les lurons dans un mash-up leeeent mais coooool. On destroy un peu la voix de Thomas Bangalter au passage en la pitchant tellement bas qu’on pourrait croire à un retour des robots-morts-vivants mais ça a finalement carrément de la gueule.

Deelat n’a pas sorti énooormément de productions chez Crydamoure. Mais à chaque fois, c’était de véritables bijoux, taillés au moyen de samples imparables et intelligents. (Au passage, si vous n’avez jamais écouté son remix pour Jess & Crabbe – Crackhead, foncez, c’est une perle mélodique). Alors quand j’ai vu « L’étranger Rework » sur un de mes morceaux préférés, à savoir Wetness Anthem que vous pouvez réécouter ici, que j’adore pour son introduction flamboyante et… pour tout en fait – Mon sang n’a fait qu’un tour. Etait-il possible de faire un remix cool d’un morceau brandé Crydamoure en 2013 ? L’étranger y répond : Oui, c’est possible.

Info Bonus : Alan Braxe qui travaille avec DJ Falcon sur un album, c’est la deuxième excellente nouvelle de l’année après l’annonce de la sortie de Superdiscount 3 par Etienne de Crecy.

Diese

Minimix #56

Une nouvelle sélection automnale relativement éclectique – tout en restant électronique.

voici la playlist :

  1. Marcus Marr – The Music 0’00″ -> 5’15″
  2. Fleetwood Mac – Dreams (Gigamesh remix) 5’15«  -> 9’54« 
  3. Jackson and his Computerband – Vista 9’54«  -> 13’46« 
  4. Talking Heads – Once in a Lifetime (Gigamesh remix) 13’46«  -> 18’45« 
  5. Boys Noize – Starwin 18’45«  -> 22’18« 
  6. Keljet Ft. Avan Lava – Together (Oliver Nelson Remix) 22’18«  -> 25’58« 
  7. Patrick Alavi – Beachnights 25’58«  -> 27’48« 
  8. Daft Punk – Voyager (Sebastien Léger Rework) 25’25«  -> 34’30« 

N’hésitez pas à donner vos impressions en commentaire, c’est toujours appréciable, entre gens de bonne compagnie.

Diese

Sound Of Love Around Radios

2013 est une belle année. Riche, remplie de surprises et de musique de qualité. Rien de plus normal – donc – que de vous proposer une nouvelle sélection musicale très estivale.

Je vous mets au défi, je dis bien au défi de résister à un petit headbang, même au bureau, pour cette nouvelle sélection.

Daze a produit pas mal de titres qui ont toujours flatté mon penchant pour l’électro-funk, à la manière des Dax Riders qui sont aussi des pontes du domaine. La sortie de son EP S.O.L.A.R qui a donné son titre à l’article que vous êtes en train de lire ne peut que vous raffraichir : Vocoder, Synthés triomphants, Basses rageuses, j’achète 10 fois s’il le faut.

Boys Noize est un garçon très intéressant dans la musique électronique, on ne va évidemment pas s’employer à retracer son histoire musicale et simplement se concentrer sur son dernier titre : Starwin. Hommage plus que direct aux titres Fin 90′s/Début 2000 – * Ahem Bangalter, Falcon – Together anyone ? * – On retrouve donc un sample écrasé par un beat et une TB-303 bien lourds. Un titre à caler en set, assurément.

Je vous ai déjà parlé de Neptune Safari la semaine dernière… Mais si je vous en reparle c’est certainement parce qu’il serait bon que vous creusiez un poil leurs productions. C’est très compressé, c’est frais et ça s’écoute très fort.

Touch Sensitive, coupable du vraiment superbe Pizza Guy produit un remix somme toute relativement plat. Pas quand il s’agit de casser sa petite ligne gentiment installée à 2’47″. Ma question : Pourquoi ne pas avoir produit l’intégralité du titre avec cette petite basse bien aggressive ? JE POSE LA QUESTION.

Frustrés du remix-edit de Daft Punk pour Get Lucky ? Ce Monsieur Chris Tales a bien compris le principal défaut dudit remix et a gentiment supprimé toute boucle/élément du titre original. Entendez par là que les arrangements ne sont plus QUE les arrangements du remix. Bref écoutez vous comprendrez :

Attention.

Stop.

Talent.

Coup de coeur.

Eteignez les lumières, c’est la Grand’Messe.

(un immense bravo au passage.)

Diese

Random Access Memoremixes

Après m’être lourdement épanché sur Random Access Memories et avoir crié au chef d’oeuvre – ce que je maintiens fermement, il est temps de faire un micro-bilan des remixes intéressants qui ont pu pointer leur nez sur la toile entre le 20 Mai et aujourd’hui.

Ma sélection est purement subjective, vous vous en doutez, loin de nous la tentation de céder au tout venant.

Pour respecter un peu une sorte de hiérarchie, je vous propose de les poster par date de publication, du plus ancien au plus récent, ce qui vous permettra de juger de l’évolution qu’ont pu prendre les morceaux sélectionnés avec le peu de temps qui nous sépare de la sortie de l’album.

A l’échelle d’Internet, RAM est déjà super #OLD – alors allons-y :

M-Rock joue le jeu de Get Lucky et délivre une version gentiment éditée qui tire davantage la couverture au Disco avec ses violons en guise d’accompagnement et ses cuivres qui soutiennent le tout. Une petite batterie rejouée, plus sèche et le tour est joué :

Adán & Ilse eux, prennent le parti de s’attaquer à Giorgio by Moroder et réussissent un petit tour de force entre Edit et Remix dans lequel ils arrivent à délivrer une version plus sombre et froide que l’originale. Mention spéciale au final déprimant au possible, mais très très bien exécuté.

DGTO nous a déjà habitué à de chouettes titres et remixes, ici c’est Instant Crush qui est passé à la (gentille) moulinette car on s’écarte assez peu du titre d’origine finalement. On shunte les parties instrumentales, on se concentre sur couplets/ponts/refrains avec un petit synthé en lead qui emballe joliment le tout :

Le parti-pris d’Offsuit n’est pas d’aller vers l’originalité formelle mais de se concentrer sur l’efficacité. Bien moins kéké-pompe-Dubstep-FatBeat que beaucoup d’autres remixes, si celui-ci n’est clairement pas mon préféré, il a le mérite de laisser respirer le morceau d’origine et de le rendre presque dansant :

Mac Stanton prend Lose Yourself  To Dance et lui applique la formule magique More Beat/More Bass/More Vocoder et ça marche très très bien évidemment, on tient ici mon chouchou de la liste, qui reste simple, pas prétentieux et conserve la lourdeur-moiteur du morceau d’origine :

 

BUT WAIT KIDS THERE’S MORE !

PV Nova, connu des amateurs de podcasts Franco-Blago-Cyprienistico-Normaniens réussit un petit tour de force, seul dans son coin : revisiter Get Lucky à travers 10 décennies musicales. Une vraie bonne idée, un peu comme un cours de musique en accéléré dans les oreilles. 

 

A votre tour de partager vos pépites en commentaires…

Diese

Morning Selection

Vous connaissez désormais ma propension à squatter un titre de manière compulsive pour en distinguer les moindres facettes, variations  etc.

Cette semaine, petite sélection éclectique et finalement assez peu thématique.

On commence avec Paulie et son Spread Love et sa basse en accords mineurs. Un titre à la fois progressif et délicat qui saura vous accompagner par son agréable répétitivité dans laquelle vous lover. Rien de révolutionnaire, mais un bon titre de transition.

J’aime les covers bien décalées  Un peu à la manière de Béatrice Ardisson qui nous faisait redécouvrir des titres aimés et/ou délaissés. Ici, les reprises et remixes sont allées quasiment plus vite que le titre original. Maintenant que Get Lucky squatte les tops mondiaux, on peut enfin récolter les fruits du bon travail d’artistes improbables, comme Dirk Hess qui propose ici un titre bien plus intéressant à mon goût que celui de Daughter sur lequel Internet semble s’exciter. Une voix qui n’est pas sans me rappeler le grand E de Eels, peut-être à défaut, mais qu’importe, le titre est bon :

Touch Sensitive a un nom prédestiné à la production de titres qui « parlent » dès la première écoute. C’est ici la profonde basse et le beat assez lents qui font mouche. A la manière d’un Jupiter par Kris Menace et de sa lente progression, on retient ici une certaine naïveté dans les synthés, mais la grosse efficacité instantanée. Imparable.

Ibrahim Maalouf et son Maeva in the Wonderland, dont la découverte est due à mon beau-père (Note : entre mon père et son invétéré goût pour les 70′s/80′s et mon beau-père plutôt branché Jazz/Fusion/Classique, il y a de quoi tenir de belles soirées.) On a affaire ici à un titre tellement riche qu’il serait réducteur que de tenter de l’expliquer. ça s’écoute très fort, mais en résumé : Il y a un trompettiste de génie, un fat beat, un improbable et monstrueux break  et des surcouches mélodiques qui parviennent pourtant à rester cohérentes :

Parfois, je n’arrive pas à remonter assez loin pour retrouver l’origine d’un son. Ici, Razor-N-Tape Records propose un rework d’un track de Funk dont il y a a peu près 10 samples à tirer. Il est tagué « Boogie-Tronic » sur Soundcloud et le porte vraiment bien. Sa basse, ses claps abusivement stéréophoniques et ses leads sont savoureux.

On se retrouve bientôt avec une nouvelle sélection de titres sur lesquels prendre du bon temps…

Daft Punk, Daft Punk, Daft Punk…
C’est bien sûr l’actu musicale majeure de ce premier semestre 2013 ! Et vous connaissez déjà certainement le très bon site d’information daftday.info compilant et vérifiant les infos sur la sortie du prochain album du duo d’astronaute ( NDLR – SNR : Site fondé par le fondateur de Diese05.com )

Pour ma part je veux vous présenter cet interview vidéo de Giorgio Moroder diffusé à l’instant sur le site officiel des Daft Punk. Il y dévoile sa rencontre avec la musique électronique mais aussi livre quelques infos – subtilement dosées – sur sa collaboration avec ‘ Thomas and Guy-Man ‘ alias les Daft Punk.

Diese

Daft Day

D_Header

J’annonce officiellement le lancement de daftday.info !

Daft Punk, informations, amour.

Make it roll and give it some love !

Diese

No End

Il y a deux sortes d’artistes. Ceux qui jouent le ramdam/buzz  et qui se bananent en beauté et les autres. (Une intro qui pourrait être copyrightée Usul, que je salue – et admire – au passage.)

Daft Punk fait partie de la deuxième catégorie.

Je ne vais évidemment pas vous relister la quantité d’articles déjà écrite ces 7 dernières années ici, mais il y a moins de 3 ans, j’écrivais ça  en affirmant haut et fort que nos deux robots bien français portaient l’étendard d’une musique dans laquelle s’engouffraient les followers moins créatifs depuis des années.

Il est su qu’ils sont passés par la case studio, je ne vous apprends rien, que les collaborations les plus prestigieuses ont été évoquées, qu’il s’agisse de Nile Rodgers ou encore de Giorgio Moroder en passant par Paul Williams, sans compter Gonzales… BREF ça hume un peu l’EPIC album dont peu pourraient se targuer.

Alors que ces différents protagonistes lâchent des infos depuis quelques mois, Nile via son blog ou Giorgio en vidéo – où il évoque le génie et le perfectionnisme de Thomas Bangalter, évidemment, la rumeur enfle comme un bon levain.

Il y a une semaine, l’accord de signature avec Columbia Records est confirmé. Reveal d’un nouvel artwork qui n’est pas sans rappeler les peintures blindés de dégradés retro-futuristes 70′s, Internet s’enflamme, je m’auto-consume – c’est un peu le retour attendu depuis la sortie du « décevant » Human After All – qui a assis sa qualité d’album propre aux bootlegs et remixes lors de la tournée Alive, je ne reviendrai pas là dessus, vous n’aviez qu’à être là.

SO ?

3 Mars, Saturday Night Live, Coupure pub. Et ça :

Cocotte Funk, petite basse qui run run run, 15 secondes de bonheur et de frustration projetées aux oreilles d’un public qui commence à connaître la recette : Promo minimale, impact maximal.

Le retour de Daft Punk est déjà un évènement en soi. Je ne me risquerai pas à commenter le son présent dans la vidéo, même si on pourrait s’amuser aux théories les plus fofolles :

  1. Un Discovery 2.0 avec ZERO sample. Que du joué, à l’instrument « classique ». Qui met tout le monde d’accord.
  2. Un album qui retracerait l’histoire musicale, avec du Bach un feat. de Boris Vian, une prod de Bronski Beat et Feist pour un duo virtuel avec Michael Jackson.
  3. L’album frustration : Ils auraient voulu naître il y a 50 ans, font de la merde avec des artistes qui ont déjà marqué leur époque et se vautrent en citations, reprises, samples voire covers de groupes totalement resucés.

Honnêtement pour l’instant, je ne sais pas. Mais je suis excité, et malgré toute la blasitude (très travaillée) acquise au fil des années, je ne peux pas m’empêcher de repenser à la période qui a précédé la sortie de Discovery, avec son lot de rumeurs, de Fake Leaks, de CD gravés échangés au lycée et de l’excitation de « peut-être » entendre LE nouveau son à entendre.

Je me rappelle du moment où j’ai enfin pu acheter l’album, le jour de sa sortie (NDLR  : à l’époque, il fallait squatter la FNAC les kids) où je l’ai écouté pour la première fois, après ma claque Homework et où je m’étais dit « Wow putain, j’ai jamais entendu un truc aussi fou de ma vie ».

Je ne vous souhaite donc qu’une chose, c’est de kiffer l’attente, et que celle ci soit récompensée.

Et à moi, je me souhaite une future bonne écoute, au casque, à écouter chaque morceau dans l’ordre sans skip.

Update du 6 Mars : Le compte Daft Punk Official sur Soundcloud est un fake. Que ce soit dit.

Snr

Actu


Bref billet chers lecteurs pour couvrir l’actu musicale de ces derniers jours.

Tout d’abord la disparition de Dj Mehdi. Très gros monsieur avec un CV musical impressionnant – Je regrette cependant le buzz qu’il y a eu autour de sa disparition -
L’ami Pyramid lui rend hommage avec une compo sobre, très bien équilibrée qui reprend l’atmosphère de Pocket Piano. Pyramid sera d’ailleurs sur la compilation Kitsuné Maison 12 . Enorme congrats !

Pocket Piano for a Big Guy (Tribute to Mehdi) by -Pyramid-

Lifelike vient juste de mettre en ligne sur son Soundcloud bon nombre des remixes qui ont fais son succès.

Le duo Electric Youth débarque ENFIN sur Facebook. Ils y annoncent la sortie du film « Drive » dont le titre College – A Real Hero (ft. Electric Youth) figure sur la BO.

College feat. Electric Youth – A Real Hero [music from the Motion Picture, Drive] by Electric Youth (Official)

L’ami Fred Falke a personnellement repris le contrôle de son compte Twitter. On peut enfin y suivre ses actu musicales. Merci à lui !

Cette semaine il faut aussi compter sur Paul (for You) qui propose exclusivement pour les 2 prochains jours l’écoute en intégralité de son dernier travail :

Paul For You feat Mara – Feel The Change 2011 by paulforyou

Et bien sûr le unreleased des Daft Punk de 1994 > Drive <

Diese

Mix Live #06

Diese
A l’occasion de la sortie du tout nouveau tout chaud mattrunks.com, un mix de plus d’une heure réalisé dans les locaux de la Sonacom avec plein d’amour dedans… à télécharger juste là, là :

Playlist :

  • Alan Braxe & Fred Falke – Rubicon
  • Soft Cell – Tainted Love
  • Grum – Turn it up
  • Dimitri from Paris presents Electra 80 – Rock this Town (Lifelike remix)
  • Geyster – Under the fuse of love (Lifelike remix)
  • Sedat the turkish avenger – Sunrise
  • Blendbrank – Fortuna
  • Daft Punk – Harder Better Faster Stronger (Deadmau5 remix)
  • PNAU feat Ladyhawke – Embrace
  • Thomas Bangalter & DJ Falcon – Together
  • Simian – Never Be Alone (Simian Mobile Disco remix)
  • Justice – Stress (Auto remix)
  • Palermo Disko Machine – Theme of Palermo Disko Machine
  • Prassay – Kruzin
  • Armand Van Helden – You don’t know me
  • Annie – Heartbeat (Alan Braxe remix)
  • Sia – Clap your hands


Credit : Diese – Mix Live for Mattrunks.com release

Diese

Electric Lady

tron2_visuel
J’ai comme la très vague impression qu’il ne se passe pas grand chose au niveau musical ces derniers temps (côté musiques électroniques tout au moins). Les bonnes baffes du début de l’année laissent place au désert estival et j’ai de plus en plus de mal à trouver de petits bijoux bien kiffants…

Il n’en reste pas moins qu’Elevaters crée la surprise avec son cover-tribute-rock assez planant de Voyager/Too Long/Something about us des Daft Punk, dont on attend avec une impatience croissante la B.O pour le film Tron 2.0 (si vous n’avez pas vu la bande-annonce, jetez-vous dessus.)

Je fais également « Oh » en écoutant Tesla Boy, groupe russe plus improbable que jamais, qui a le mérite de produire des sons bien péchus et un poil kitsch. Mais un poil alors.

Pour finir, un remix de Fred Falke… Difficile de passer à côté de sa méticulosité à engendrer des turbines kick+bass+leadsynth-kitu pour à peu près tout le monde en ce moment, même si c’est au tour de Miami Horror de se faire Falker cette fois-ci.

Sinon, je n’ai plus le temps de rien, le travail ça va, la vie ça va, et vous ?



Credit : Elevaters – Daft Punk tribute



Credit : Tesla Boy – Electric Lady



Credit : Miami Horror – Make you mine (Fred Falke remix)

Breaking News
Quelques breaking news et infos musicales très choisies du moment, détendez-vous, vous êtes entre de bonnes mains.

- Pour ceux qui passent par ici et qui seront à LeWeb’08 (bizarre de dire « à LeWeb »…), vous pourrez me retrouver aux platines pendant le Cocktail Netvibes, la soirée du 9 Décembre, en prélude de la soirée Myspace qui suit.

- Les Daft Punk font bien leurs devoirs puisque l’information selon laquelle les deux joyeux robolurons auraient retrouvé le chemin du studio est confirmée par une palanquée d’acharnés sur le web. Cette fois-ci et c’est un peu étonnant, c’est un studio loué qui leur servirait de base. L’histoire ne dit cependant pas de quel type de production il s’agit (Album ? B.O ?) et les rumeurs vont bon train.

Une chose est cependant confirmée, ils sont toujours des demi-dieux et ce n’est pas la milliardième écoute de Discovery dans le métro ce matin qui me fera me dédire. On notera que le buzz, pas orchestré pour l’instant puisqu’il ne s’appuie que sur des on-dit, enfle comme un bubon mal soigné avec le mystère qui réside toujours et encore sur leur mystérieux « Daft Gang » inaccessible sur myspace mais dont TOUT le monde a parlé.

- Côté Lifelike, c’est l’activité qui prime, puisque 3 remixes et son nouveau maxi voient le jour très prochainement. Son maxi « Sequencer » sortira sur Vulture fin janvier 2009 avec deux titres (Sunset et Sequencer) que, je suis sûr, vous êtes impatients d’entendre. Une bonne nouvelle en appelle une autre puisque notre alsacien préféré signe 3 remixes pour cette fin d’année 2008 avec notamment « My Secret Lover » de The Private, « Hate me » de Dirty Laundry et « Orch-electra » de Dimitri from Paris. Pour avoir écouté les deux premiers, je peux vous assurer qu’ils sont réellement très très bons. Vous aurez d’ailleurs l’occasion d’entendre The Private remixé en tout premier titre du Fubiz Broadcast #40, so… Stay tuned !

- College nous propose son LP « Secret Diary », qui conforte l’esthétisme musical et visuel 80′s de l’artiste à 100% et apporte à l’artiste une totale crédibilité. Genre, on pourrait croire que certains titres (que vous connaissez déjà) ont été exhumés après avoir été enfermés dans une malle pendant 23 ans. Tout simplement top méga.

Voilà pour cette première edition des Breaking News. Si vous appréciez le format, faites-le savoir, si vous pensez qu’il en faut plus, moins aussi. Vous pouvez aussi vous en battre sévèrement et juste écouter le titre qui est juste en dessous, là.


Credit : College feat. Anoraak – Fantasy Park (Moulinex Remix)

Diese

The Twelves mixes.

Deux mixes de nos amis The Twelves d’une excellentissime qualité que je vous recommande plus que chaudement. Une véritable intelligence de selection et une grande richesse dans le mix rendent l’ensemble extrêmement homogène et qualitatif. S’entrechoquent donc joyeusement Revolte, Michael Jackson, Chromatics, Lifelike, Daft Punk, Boys Noize, Metronomy, Theatre of Disco, The Virgins, plusieurs très bons remixes de The Twelves et j’en passe…

Deux raisons de plus pour lire Bigstereo.


Credit : The Twelves – Epidode II


Credit : The Twelves – 30 minutes of the Twelves

Diese

Mixtape July 2008

La mixtape du mois de juillet est dispo pour le premier vrai mois de l’été. Au programme :

  • Nino Rota – O Venesia, Venaga, Venusia
  • Ez3Kiel – Handle with care
  • Eels – Daisies of the galaxy
  • The Eternals – Time bomb
  • Sebastien Tellier – Roche
  • Mylo – Zenophile
  • Lifelike – Obsessions
  • Cut Copy – Hearts On Fire
  • Girl Talk – Hands in the air
  • Daft Punk – Rappel Alive 2007

Qu’elle vous accompagne au long de Juillet…

Diese

Electric Feel

5 titres dans ma besace et parce que vous êtes tous bien sages. Du MGMT-Justicisé, du Russ Chimes, du Crusz… bref, du bon.


Credit : Daft Punk – Face to face (Tknik cut cut cut remix)


Credit : Russ Chimes – Mulsanne


Credit : Hypnolove – Got to know the girl


Credit : MGMT – Electric Feel (Justice remix)


Credit : Crusz – Virus

Diese

Television rules the nation.

Mmmmh, ça sent un peu le fake… Mais c’est trop bizarre pour ne pas être publié. Un clip, donc, de Daft Punk et de leur titre Television rules the nation. Et ça permet de se souvenir que les deux lurons sont en studio et qu’ils font enfler le buzz (cf : Daft Gang, il y a une semaine.) comme ils savent si bien le faire.

Et les premiers titres fake commencent également à tourner ! :D

Diese

Digital Love Cover

Ultra blogué depuis quelques semaines, Alphabeat qui reprend Digital Love et rend le morceau encore plus pop qu’il ne l’était déjà.

Et j’ai bien pris note de vos conseils/remarques/réflexions concernant la bande passante. On va s’agiter un peu cette semaine.

Crédit : Alphabeat – Digital Love