Archive for the 'Diese05 au jour le jour' Category

Un minimix bien foutraque avec du chanteur brésilien, du rap, de l’electro clinquante et de lourdes basses.

104 BPM, ce sera donc le battement de votre coeur contre le mien pour démarrer l’été dans la l’éclectisme et la moiteur.

Au programme :

  1. Marcos Valle – Estrelar
  2. Tesla Boy – Dream Machine (Otnicka edit)
  3. Alex Metric & Oliver – Galaxy
  4. Breakbot – You should know (Allen Walker simple Re-Write)
  5. Daniel Avery – New Energy (Beyond The Wizard’s Sleeve Re-Animation)
  6. Daft Punk – Television Rules the Nation (Atom Remix)
  7. Mr Flash – Number 1
  8. Lemaitre – High Tide (Avenue Remix)
Diese

Dream Machine

Je suis le mouvement de mon ami SNR en publiant à mon tour une sélection de nouveaux morceaux. Vous connaissez le principe, chaque track a été éprouvé au moins 10 fois afin d’établir un standard de qualité connu de tous : Repeat Mode Compliant.

Voici donc le fruit de ma dernière brassée labellisée.

Tesla Boy que je ne présente plus, mais que je continue à suivre assidûment et dont le morceau Dream Machine édité par Otnicka est une merveille qui emprunte sérieusement la ligne de basse de … Non, tiens – je vous laisse deviner :

The Penelopes qui revisitent un de leurs propres titres, c’est tout simplement bon. Mention spéciale au passage démarrant à 2:02 avec son refrain/synthé absolument imparable. Si j’avais eu le courage, j’aurais fait un edit ne s’appuyant que sur cette partie magique.

Gigamesh remixe Junior Jack et son Thrill Me qui a fait les beaux jours des caissons de basses les plus flatteurs. Il transforme littéralement le titre mais rend une copie intéressante qui vous siéra à coup sûr.

My Dear, ça ne vous dit probablement rien. Mais Romain Seo, moitié de The Buffalo Bunch et producteur sous le nom de Raw Man vous rappellent probablement des (bons) souvenirs. Il officie ici avec sa moitié pour un titre downtempo dont le final au climat très romantique ne peut pas vous laisser indifférent.

On termine par un titre qui aurait pu être signé sur Vulture Records aux alentours de 2008 (j’espère que j’ai situé le contexte – pour ceux à qui ça parle : écoutez et dites-moi si j’ai raison ou pas).

J’adore ce titre, c’est probablement mon préféré de la sélection, d’où sa position. Artiste à suivre.

Diese

Sparkle(s)

On ouvre le bal de cette nouvelle sélection avec BronSon - inconnu au bataillon, qui sait manifestement bien se servir de samples de saxophones et qui ne saura faire mentir votre penchant naturel pour la danse en milieu clos. C’est solide, c’est élégant, j’en veux d’autres.

Blende qui lorgne sévèrement sur les synthétiseurs de Defender (le titre ci-dessous est à comparer à Bliss pour s’en convaincre) mais qui y met évidemment son talent et sa touche pour un titre débordant de qualitay. Je ne peux pas dire mieux.

Il y a des titres qu’on peut écouter en diagonale pour se faire une idée. Pour ce titre de Seekae, c’est parfaitement inutile, la puissance du morceau résidant dans sa progression… Mais là encore une fois, je ne peux que vous montrer le chemin.

On ne présente plus Mr Flash, un mec ultra solide et avec une constance très très respectable. En ne cédant pas aux effets de modes, il sait clairement s’imposer avec sa patte beats-hip-hop-synthés-inavouables-80′s-samples-géniaux. Avec son Supachick de 2005,  je vous mets au défi de résister au headbang. Même discret.

Mélanger le sampling old-school, la ligne de basse homemade (entendez par là, avec une VRAIE basse), et proposer un rendu à la fois « très actuel mais qui a un petit goût d’un morceau qui aurait pu sortir en 2001″ n’est pas foooorcément à la portée du premier venu.  Allen Walker le fait avec talent – ne passez pas à côté de ses sons, notamment son bon edit/rewrite de Horizon - morceau dont j’ai parlé 2500 fois déjà ici.

Cette année vient à peine de démarrer et Mars s’apprête déjà à pointer le bout de son nez. Je me sens déjà dans le rouleau compresseur du temps qui passe trop vite. Heureusement, il y a de quoi prendre une pause, chausser un casque et oublier la course contre la montre qui sépare notre vie de notre mort. #Positivité

Revolution 909 fait partie des titres fondateurs de Daft Punk, qu’il s’agisse du son en lui-même ou de son clip emblématique (Party, Cops and Tomatoes). Ici, c’est un remix s’appuyant sur la section vocale utilisée par Ian Pooley Roger Sanchez (Merci Douze d’avoir souligné ma faute d’attention) qui est utilisée. Rien du morceau d’origine donc, si ce n’est le côté répétitif. C’est concept, c’est court, mais je suis certain que ça fait le café en plein milieu d’un mix.

Imaginez le cocktail suivant : Une escalope de Daft Punk, une pincée du vocoder de Kavinsky, un soupçon de Pyramid et ses beats lourds proche de 110 BPM, les arpèges/synthés de Lifelike et vous obtenez Shirobon.

Qui fait un peu moins bien que tous ceux-là, mais qui, quand même, propose un morceau qui mérite le détour de vos oreilles expertes :

Daft Punk (c’est bon, vous avez compris le fil conducteur de l’article ?) et Alan Braxe qui se font des hugs sonores, c’était arrivé en 1998 avec Stardust – et plus jamais depuis. Il faut donc reconnaître qu’il est toujours plaisant de tomber sur les lurons dans un mash-up leeeent mais coooool. On destroy un peu la voix de Thomas Bangalter au passage en la pitchant tellement bas qu’on pourrait croire à un retour des robots-morts-vivants mais ça a finalement carrément de la gueule.

Deelat n’a pas sorti énooormément de productions chez Crydamoure. Mais à chaque fois, c’était de véritables bijoux, taillés au moyen de samples imparables et intelligents. (Au passage, si vous n’avez jamais écouté son remix pour Jess & Crabbe – Crackhead, foncez, c’est une perle mélodique). Alors quand j’ai vu « L’étranger Rework » sur un de mes morceaux préférés, à savoir Wetness Anthem que vous pouvez réécouter ici, que j’adore pour son introduction flamboyante et… pour tout en fait – Mon sang n’a fait qu’un tour. Etait-il possible de faire un remix cool d’un morceau brandé Crydamoure en 2013 ? L’étranger y répond : Oui, c’est possible.

Info Bonus : Alan Braxe qui travaille avec DJ Falcon sur un album, c’est la deuxième excellente nouvelle de l’année après l’annonce de la sortie de Superdiscount 3 par Etienne de Crecy.

Diese

Tu veux Vendredance with me ?

Si on passait ce vendredi sous le signe de la musiquance et de la détendance ? Allez on y va, suivez-moi :

Je commence par le titre le plus lent et posé de cette sélection, produit par un jeune Australien – Yeo -  qui a simplement réussi à me séduire dans ses 5 premières secondes, par son  souffle/bruit un peu sale, son synthé à côté, son petit clap bien régulier et surtout son démarrage Voix/Beat/Basse un poil plus tard dans le morceau. Joliment fait, simple, on pourrait cependant lui reprocher un manque de progression ou un final plus « explosif », moi j’aime tout simplement le bout de chemin ici proposé #emokid :

Difficile d’expliquer ce qui peut nous parler dans un morceau. Parfois c’est l’ambiance, la basse, le beat, la production dans son ensemble et parfois même, sur un morceau qu’on a beau adorer, on aurait vu les choses différemment pour un élément à la production. C’est ici parfaitement le cas pour ce morceau de NSFW où je ne suis pas particulièrement fan du traitement vocal mais complètement séduit par le couple basse/mélodie du Synthé Simili-Wurlitzer qui me rappelle TOTALEMENT les productions Crydamoure. Mais juste ça hein. Après le morceau est cool, mais faites-vous votre opinion :

J’aime les reprises. Les covers. Surtout quand ils sont assez éloignés de la version originale et parviennent tout de même à préserver l’ambiance du morceau initial. Coup gagnant à mon sens pour Wolf Saga qui se paye ici Peter, Bjorn and John et leur déjà culte « Young Folks ».

Vous aimez écouter un titre 2 à 3 fois de suite ? Moi oui. C’est en tout cas ce qui s’est passé avec ce titre de Skosgra qui semble en apparence mignonnet et révèle toute sa saveur après sa progression. Surveillez attentivement votre casque à 2:15, c’est vraiment chouette. Artiste à suivre s’il reste à ce niveau là en terme de production.

On a déjà tout dit ici sur Pyramid, notre Lyonnais préféré. Qu’on l’aime, d’amour, qu’on le trouve formidable et qu’on trouve ses titres à chaque fois un peu plus incroyables. Son nouvel EP sorti chez Kitsuné ce mois-ci est une tuerie sonore totale et il faudrait probablement lui consacrer une exposition de fou pour lui rendre réellement justice. Bref, ce ptit mec ira loin, la preuve en 5:15 :

Bonne Année les petits chéris, les petites chéries, on tient toujours le pavé pour la 9ème année consécutive et nous prenons même le temps d’offrir à vos délicates oreilles ce mix chaste et garanti detox post nouvel-an.

33min33 (Amoureux des chiffres qui se répètent) de bonheur, de joie, de prospérité et de santé – surtout la santé, hein.

  • Alan Braxe – Bonus Beat (Demo)
  • Lifelike – Night Patrol
  • The Presets – Promises (Lifelike Remix)
  • Goldroom – Embrace (Ben Macklin Remix)
  • Michael Jackson – Wanna be startin’ something (Louis La Roche Rework)
  • Nora en Pure – Come with me
  • Todd Terje – Spiral
  • Paul For You – Somewhere
  • Zorg – Nocturnal

 

Diese

Minimix #58

Nouvelle sélection, le retour des insertions improbables d’extraits de films, et de l’excellent, EXCELLENT son.

C’est parti pour 35 minutes d’un bonheur que vous ne saurez bouder (#Amour) :

  1. Intro
  2. Roosevelt – Elliot 0’15″ -> 4’27″
  3. Miami Horror – Real Slow (Plastic Plates Remix) 4’27″ -> 8’39″
  4. Digikid 84 – Sky High 8’39 -> 11’51″
  5. Cunnie Williams – Saturday (Civilian rework) 11’51″ -> 15’47″
  6. FM Attack – Magic (feat. Kristine) 15’47″ -> 19’55″
  7. Zero 7 – Don’t call it love 19’55″ -> 25’02″
  8. Tobtok – Beware 25’13″ -> 27’59″
  9. The Explorers – Alicia 27’59″ -> 31’30″

Pensez à partager, diffuser, aimer et écouter aussi fort que vous le pouvez.

Il est de ces jours où on décide d’exhumer tout ce qui traîne et c’est donc ce qui m’a pris hier dans la soirée.

J’ai rassemblé pour vous – mais aussi pour Marc qui me les a réclamé sur Twitter – l’ensemble des Fubiz Broadcasts et Minimixes issus de ces 7 dernières années (uniquement ceux que j’ai produit) et que j’ai eu l’occasion de pouvoir diffuser sur l’interweb. A part quelques manquants à l’appel, vous devriez vous retrouver avec 36 mixes de 30 minutes environ – soit plus de 18h d’archives audio à vous infuser.

D’aucun diront qu’il manque les playlists avec timecode, que les extraits de films restent à deviner, qu’il y a du bon et du moins bon – il n’en reste pas moins que vous saurez trouver au détour de tous ces petits morceaux d’époque des bons souvenirs, découvrir de nouveaux titres pour certains ou avoir envie de les utiliser en guise d’habillage sonore pour vos soirées.

Bref, ils sont à vous, en cliquant ici.

Joyeux anniversaire Diese05 : 8 ans <3

Diese

Minimix #57

On ne m’arrête plus, je sélectionne, je mélange et je partage à tout va. Je prépare à nouveau mes doigts pour chauffer le doux vinyle tournant sur mes MKII.

voici la playlist :

  1. Panama – Always (Classixx Remix) 0’00? -> 5’04?
  2. Justin Faust – Space Rhumba (Xinobi Remix) 5’04? -> 8’55?
  3. Franz Ferdinand – Evil Eye (Alan Braxe Remix) 8’55? -> 12’15?
  4. Ben Macklin – Saved 12’15? -> 15’12?
  5. Lemaitre – Splitting Colors (Louis La Roche Remix) 15’12? -> 19’27?
  6. Blende – Rikki (Instrumental Edit) 19’27? -> 24’16?
  7. Tegan & Tara – I was a fool (Monsieur Adi Remix) 24’16? -> 28’45?

La bonne bise à toi, jeune autiteur/trice.

Diese

Minimix #56

Une nouvelle sélection automnale relativement éclectique – tout en restant électronique.

voici la playlist :

  1. Marcus Marr – The Music 0’00″ -> 5’15″
  2. Fleetwood Mac – Dreams (Gigamesh remix) 5’15«  -> 9’54« 
  3. Jackson and his Computerband – Vista 9’54«  -> 13’46« 
  4. Talking Heads – Once in a Lifetime (Gigamesh remix) 13’46«  -> 18’45« 
  5. Boys Noize – Starwin 18’45«  -> 22’18« 
  6. Keljet Ft. Avan Lava – Together (Oliver Nelson Remix) 22’18«  -> 25’58« 
  7. Patrick Alavi – Beachnights 25’58«  -> 27’48« 
  8. Daft Punk – Voyager (Sebastien Léger Rework) 25’25«  -> 34’30« 

N’hésitez pas à donner vos impressions en commentaire, c’est toujours appréciable, entre gens de bonne compagnie.

Diese

Minimix #55

ça faisait longtemps que je n’avais pas posé mes doigts sur une sélection de titre enchaînés avec plus ou moins de succès – je vous propose donc de retrouver ici un minimix, ancêtre des Fubiz Broadcasts réalisé avec amour, rien que pour vous.

Pour la playlist, la voici :

  1. Luxar – Shades (Kalibo Remix) 0’00″ -> 4’21″
  2. Jonas Rathsman – Tobago 4’21″ -> 7’53″
  3. Jupiter – Elliot Uppercut (Mr. Gonzo Remix) 7’53″ -> 11’45″
  4. Majestique – Tonight 11’45″ -> 16’31″
  5. Robotaki – Raton Laveur (Radio Edit) 16’31″ -> 19’17″
  6. Douze - Ana (The One & Only) 19’17″ -> 21’20″
  7. Patrick Alavi – To Be (Laidback Luke Remix)  21’20″ -> 25’25″
  8. Live Element – Be Free (Oliver Remix) 25’25″ -> 30’25″
  9. Demi Gods – Those Eyes 30’25″ » -> 36’08″

Ambiancez vos bureaux, vos chez-vous, vos apéros, vos soirées, vos voitures. Mais fort.

Diese

I Feel Great Now

Sélection automnale, pour prolonger à la fois l’été et la chaleur dans vos petits coeurs…

Kris Menace se fait remixer par Douze, on fait difficilement plus efficace en titres downtempo bien prenants. C’est à la fois bien fat et plein d’émotion. Bien joué, quoi.

Il est parfois de bons jeux, comme Hotline Miami qui se payent le luxe d’avoir une bande-son d’une très rare qualité. Ici, c’est la musique de fin de niveau que je vous propose, qui tire gentiment sur Kavinsky et son Nightcall, magnifiquement produite par Jasper Byrne. Au passage, si vous aimez les jeux à challenge, la dexterité et le die and retry, Hotline Miami est VRAIMENT fait pour vous.

Je n’ai aucune idée d’où sortent ces Demi-Gods si ce n’est d’Angleterre et qu’ils sont vraisemblablement fans de French House. Que ceux qui ne me croient pas skippent directement à 2’22″ – je ne peux pas produire meilleur argument.

Suivez maintenant activement les remixes toujours très précis et bien groovy d’Oliver Nelson. C’est souvent très appuyé sur le vocal et ça fonctionne réellement bien. Entre virage commercial et titre un peu trendy, il n’y a souvent qu’un pas. Qu’Oliver parvient à ne pas franchir.

Patrick Alavi qui se fait remixer par Laidback Luke, ça sonne bien House de fin 90 début 2000 et curieusement vu la manière dont c’est samplé, le tout est finalement assez peu progressif mais saura vous entêter pour peu que vous soyiez calés avec votre casque en train de bosser. « ça fait le café » comme dirait l’autre.

On termine par du gentillet, du mignon du tout doux. Monsieur Adi pose ses lignes de basse et ses simili-violons sur Two Door Cinema Club. Et c’est bien.

Diese

Sound Of Love Around Radios

2013 est une belle année. Riche, remplie de surprises et de musique de qualité. Rien de plus normal – donc – que de vous proposer une nouvelle sélection musicale très estivale.

Je vous mets au défi, je dis bien au défi de résister à un petit headbang, même au bureau, pour cette nouvelle sélection.

Daze a produit pas mal de titres qui ont toujours flatté mon penchant pour l’électro-funk, à la manière des Dax Riders qui sont aussi des pontes du domaine. La sortie de son EP S.O.L.A.R qui a donné son titre à l’article que vous êtes en train de lire ne peut que vous raffraichir : Vocoder, Synthés triomphants, Basses rageuses, j’achète 10 fois s’il le faut.

Boys Noize est un garçon très intéressant dans la musique électronique, on ne va évidemment pas s’employer à retracer son histoire musicale et simplement se concentrer sur son dernier titre : Starwin. Hommage plus que direct aux titres Fin 90′s/Début 2000 – * Ahem Bangalter, Falcon – Together anyone ? * – On retrouve donc un sample écrasé par un beat et une TB-303 bien lourds. Un titre à caler en set, assurément.

Je vous ai déjà parlé de Neptune Safari la semaine dernière… Mais si je vous en reparle c’est certainement parce qu’il serait bon que vous creusiez un poil leurs productions. C’est très compressé, c’est frais et ça s’écoute très fort.

Touch Sensitive, coupable du vraiment superbe Pizza Guy produit un remix somme toute relativement plat. Pas quand il s’agit de casser sa petite ligne gentiment installée à 2’47″. Ma question : Pourquoi ne pas avoir produit l’intégralité du titre avec cette petite basse bien aggressive ? JE POSE LA QUESTION.

Frustrés du remix-edit de Daft Punk pour Get Lucky ? Ce Monsieur Chris Tales a bien compris le principal défaut dudit remix et a gentiment supprimé toute boucle/élément du titre original. Entendez par là que les arrangements ne sont plus QUE les arrangements du remix. Bref écoutez vous comprendrez :

Attention.

Stop.

Talent.

Coup de coeur.

Eteignez les lumières, c’est la Grand’Messe.

(un immense bravo au passage.)

Diese

Random Access Memoremixes

Après m’être lourdement épanché sur Random Access Memories et avoir crié au chef d’oeuvre – ce que je maintiens fermement, il est temps de faire un micro-bilan des remixes intéressants qui ont pu pointer leur nez sur la toile entre le 20 Mai et aujourd’hui.

Ma sélection est purement subjective, vous vous en doutez, loin de nous la tentation de céder au tout venant.

Pour respecter un peu une sorte de hiérarchie, je vous propose de les poster par date de publication, du plus ancien au plus récent, ce qui vous permettra de juger de l’évolution qu’ont pu prendre les morceaux sélectionnés avec le peu de temps qui nous sépare de la sortie de l’album.

A l’échelle d’Internet, RAM est déjà super #OLD – alors allons-y :

M-Rock joue le jeu de Get Lucky et délivre une version gentiment éditée qui tire davantage la couverture au Disco avec ses violons en guise d’accompagnement et ses cuivres qui soutiennent le tout. Une petite batterie rejouée, plus sèche et le tour est joué :

Adán & Ilse eux, prennent le parti de s’attaquer à Giorgio by Moroder et réussissent un petit tour de force entre Edit et Remix dans lequel ils arrivent à délivrer une version plus sombre et froide que l’originale. Mention spéciale au final déprimant au possible, mais très très bien exécuté.

DGTO nous a déjà habitué à de chouettes titres et remixes, ici c’est Instant Crush qui est passé à la (gentille) moulinette car on s’écarte assez peu du titre d’origine finalement. On shunte les parties instrumentales, on se concentre sur couplets/ponts/refrains avec un petit synthé en lead qui emballe joliment le tout :

Le parti-pris d’Offsuit n’est pas d’aller vers l’originalité formelle mais de se concentrer sur l’efficacité. Bien moins kéké-pompe-Dubstep-FatBeat que beaucoup d’autres remixes, si celui-ci n’est clairement pas mon préféré, il a le mérite de laisser respirer le morceau d’origine et de le rendre presque dansant :

Mac Stanton prend Lose Yourself  To Dance et lui applique la formule magique More Beat/More Bass/More Vocoder et ça marche très très bien évidemment, on tient ici mon chouchou de la liste, qui reste simple, pas prétentieux et conserve la lourdeur-moiteur du morceau d’origine :

 

BUT WAIT KIDS THERE’S MORE !

PV Nova, connu des amateurs de podcasts Franco-Blago-Cyprienistico-Normaniens réussit un petit tour de force, seul dans son coin : revisiter Get Lucky à travers 10 décennies musicales. Une vraie bonne idée, un peu comme un cours de musique en accéléré dans les oreilles. 

 

A votre tour de partager vos pépites en commentaires…

Diese

Morning Selection

Vous connaissez désormais ma propension à squatter un titre de manière compulsive pour en distinguer les moindres facettes, variations  etc.

Cette semaine, petite sélection éclectique et finalement assez peu thématique.

On commence avec Paulie et son Spread Love et sa basse en accords mineurs. Un titre à la fois progressif et délicat qui saura vous accompagner par son agréable répétitivité dans laquelle vous lover. Rien de révolutionnaire, mais un bon titre de transition.

J’aime les covers bien décalées  Un peu à la manière de Béatrice Ardisson qui nous faisait redécouvrir des titres aimés et/ou délaissés. Ici, les reprises et remixes sont allées quasiment plus vite que le titre original. Maintenant que Get Lucky squatte les tops mondiaux, on peut enfin récolter les fruits du bon travail d’artistes improbables, comme Dirk Hess qui propose ici un titre bien plus intéressant à mon goût que celui de Daughter sur lequel Internet semble s’exciter. Une voix qui n’est pas sans me rappeler le grand E de Eels, peut-être à défaut, mais qu’importe, le titre est bon :

Touch Sensitive a un nom prédestiné à la production de titres qui « parlent » dès la première écoute. C’est ici la profonde basse et le beat assez lents qui font mouche. A la manière d’un Jupiter par Kris Menace et de sa lente progression, on retient ici une certaine naïveté dans les synthés, mais la grosse efficacité instantanée. Imparable.

Ibrahim Maalouf et son Maeva in the Wonderland, dont la découverte est due à mon beau-père (Note : entre mon père et son invétéré goût pour les 70′s/80′s et mon beau-père plutôt branché Jazz/Fusion/Classique, il y a de quoi tenir de belles soirées.) On a affaire ici à un titre tellement riche qu’il serait réducteur que de tenter de l’expliquer. ça s’écoute très fort, mais en résumé : Il y a un trompettiste de génie, un fat beat, un improbable et monstrueux break  et des surcouches mélodiques qui parviennent pourtant à rester cohérentes :

Parfois, je n’arrive pas à remonter assez loin pour retrouver l’origine d’un son. Ici, Razor-N-Tape Records propose un rework d’un track de Funk dont il y a a peu près 10 samples à tirer. Il est tagué « Boogie-Tronic » sur Soundcloud et le porte vraiment bien. Sa basse, ses claps abusivement stéréophoniques et ses leads sont savoureux.

On se retrouve bientôt avec une nouvelle sélection de titres sur lesquels prendre du bon temps…

Diese

Et le Lauréat est…

J’inaugure une session Awards.

Les cérémonies m’ont toujours fasciné et même si j’ai détesté les derniers Cesars (qui deviennent une catastrophe nationale au fil des éditions), j’estime qu’il est de bon goût de partager avec vous, si vous le permettez – selon moi – le meilleur titre de 2012.

Pour qu’un titre soit bon, il faut qu’il respecte certains critères : Il doit être réécoutable dans l’année sans perdre de sa saveur, il doit être puissant, mélodieux, s’inscrire dans la tendance tout en étant un peu intemporel… Bref, le cocktail est subtil en ce qui me concerne.

En 2012, le titre qui a le plus collé à mes attentes, que j’ai toujours eu plaisir à réécouter, dont le clip allumé m’a séduit et pour lequel je trouve la production simple et complexe à la fois est :

Inspector Norse de Todd Terje :

Prenez un casque, 6 min 41 de votre temps et immergez-vous dans des beats clinquants, une basse sautillante et un pont ravageur.

Simple, efficace, intemporel.

SNR, si tu veux bien donner ton Award de 2012, on t’attend !

Diese

No End

Il y a deux sortes d’artistes. Ceux qui jouent le ramdam/buzz  et qui se bananent en beauté et les autres. (Une intro qui pourrait être copyrightée Usul, que je salue – et admire – au passage.)

Daft Punk fait partie de la deuxième catégorie.

Je ne vais évidemment pas vous relister la quantité d’articles déjà écrite ces 7 dernières années ici, mais il y a moins de 3 ans, j’écrivais ça  en affirmant haut et fort que nos deux robots bien français portaient l’étendard d’une musique dans laquelle s’engouffraient les followers moins créatifs depuis des années.

Il est su qu’ils sont passés par la case studio, je ne vous apprends rien, que les collaborations les plus prestigieuses ont été évoquées, qu’il s’agisse de Nile Rodgers ou encore de Giorgio Moroder en passant par Paul Williams, sans compter Gonzales… BREF ça hume un peu l’EPIC album dont peu pourraient se targuer.

Alors que ces différents protagonistes lâchent des infos depuis quelques mois, Nile via son blog ou Giorgio en vidéo – où il évoque le génie et le perfectionnisme de Thomas Bangalter, évidemment, la rumeur enfle comme un bon levain.

Il y a une semaine, l’accord de signature avec Columbia Records est confirmé. Reveal d’un nouvel artwork qui n’est pas sans rappeler les peintures blindés de dégradés retro-futuristes 70′s, Internet s’enflamme, je m’auto-consume – c’est un peu le retour attendu depuis la sortie du « décevant » Human After All – qui a assis sa qualité d’album propre aux bootlegs et remixes lors de la tournée Alive, je ne reviendrai pas là dessus, vous n’aviez qu’à être là.

SO ?

3 Mars, Saturday Night Live, Coupure pub. Et ça :

Cocotte Funk, petite basse qui run run run, 15 secondes de bonheur et de frustration projetées aux oreilles d’un public qui commence à connaître la recette : Promo minimale, impact maximal.

Le retour de Daft Punk est déjà un évènement en soi. Je ne me risquerai pas à commenter le son présent dans la vidéo, même si on pourrait s’amuser aux théories les plus fofolles :

  1. Un Discovery 2.0 avec ZERO sample. Que du joué, à l’instrument « classique ». Qui met tout le monde d’accord.
  2. Un album qui retracerait l’histoire musicale, avec du Bach un feat. de Boris Vian, une prod de Bronski Beat et Feist pour un duo virtuel avec Michael Jackson.
  3. L’album frustration : Ils auraient voulu naître il y a 50 ans, font de la merde avec des artistes qui ont déjà marqué leur époque et se vautrent en citations, reprises, samples voire covers de groupes totalement resucés.

Honnêtement pour l’instant, je ne sais pas. Mais je suis excité, et malgré toute la blasitude (très travaillée) acquise au fil des années, je ne peux pas m’empêcher de repenser à la période qui a précédé la sortie de Discovery, avec son lot de rumeurs, de Fake Leaks, de CD gravés échangés au lycée et de l’excitation de « peut-être » entendre LE nouveau son à entendre.

Je me rappelle du moment où j’ai enfin pu acheter l’album, le jour de sa sortie (NDLR  : à l’époque, il fallait squatter la FNAC les kids) où je l’ai écouté pour la première fois, après ma claque Homework et où je m’étais dit « Wow putain, j’ai jamais entendu un truc aussi fou de ma vie ».

Je ne vous souhaite donc qu’une chose, c’est de kiffer l’attente, et que celle ci soit récompensée.

Et à moi, je me souhaite une future bonne écoute, au casque, à écouter chaque morceau dans l’ordre sans skip.

Update du 6 Mars : Le compte Daft Punk Official sur Soundcloud est un fake. Que ce soit dit.

Diese

Pêle-Mêle

Un pêle-mèle de mes dernières trouvailles, de ce que j’écoute en ce moment. Des trucs tops, des trucs drôles, des trucs fous.

BADABOUM

In deep we trust – Ba:sen. Un truc bien moite, répétitif et estival. Un titre qui vaut pour ce qu’il vaut : un fond musical à la cool dans une de vos soirées d’apéro-dinatoire qui vous vaudra un « Mais c’est quoi ce qui passe là ? ».

 

Gigamesh qui remixe Moullinex à gros coups de synthés. Bon je dois reconnaitre qu’à chaque fois que j’entends « Gigamesh », ou un truc qui sonne pareil, je pense à ce type complètement foufou de la vidéo Sakura Con 2009. « Girugamesh ». Bref. Le titre est vraiment cool hein, en dehors de ces digressions totalement inappropriées.

 

Squaretunemagician. Déjà tu places ça, t’as gagné. Ce jeune lyonnais apprécie plus que de raison la haute dose de dessins animés et de jeux vidéos qu’il a, semble-t’il, ingéré dans son enfance, et a décidé d’en faire son fond de commerce. Ainsi, un des thèmes phares de Saint Seya, avec la voix de Phoenix en V.O, passé dans sa moulinette, et c’est votre cerveau qui fait boum. Moi en tout cas ça me fait bien délirer : c’est bourrin, c’est un peu nostalgique et c’est plutôt drôle. Enfin pour moi. Bref. Écoutez :

 

Bof, pas grand chose à dire sur ce remix. Le Crayon envoie du bois. Il m’énerve à être bon. Nan sérieux, vraiment bon.

 

VOUS, FANS DE DRIVE : Sachez que je vous déteste un peu. Surtout, voux, qui semblez avoir découvert la musique et l’esthétisme qui va avec. Vous me la jouez « Mets Kavinsky » en soirée alors que vous l’avez découvert dans un film ! (bon je crois que je me suis déjà énervé là-dessus il y a peu…) Dernière blague en date : Je colle le remix de Dustin N’Guyen (aka Xavier de Rosnay / Justice) à une soirée gentille, hein, genre, on dansait même pas rien. Et une meuf me dit :

- « Ouais attends, si c’est pour mettre c’te merde, autant rien mettre. Mets l’originale ! ». Woké.

- Moi : « Tu l’as découvert où ce morceau ? »

- « Ben dans Drive, comme tout le monde ». Bref. Ok. On va pas parler musique toi et moi, on va se contenter de se faire croire mutuellement qu’on passe une bonne soirée.

Sinon, Electric Youth (vous comprenez le lien avec Drive) sort son nouveau single. C’est sucré-pipou, un peu trop d’ailleurs, mais ça reste mignon.

 

Mon titre du moment. Taillage de veine à coup de minimoog quoi. Nan plus sérieusement, Tulip (aka Play Paul aka Paul de Homem Christo aka le frère d’un des deux Daft Punk aka arrête tes conneries d’étalage de confiture) et Toxic Avenger m’envoient dans le cosmos…

CADEAU !

-> MP3 du futur ici <- (clic droit / enregistrer sous)

Cadeau – mon remix pour Christina Walls – pied / clap / basse et synthétiseurs aériens pour une version plus paisible que le titre clubby-clubby d’origine

On compte sur vous pour aimer ;)

Diese

Crushed Ice

Comme d’habitude, je prends le temps d’amasser avant de partager. Je reviens donc d’une longue exploration sonore pendant laquelle j’ai pu découvrir quelques petites pépites que j’avais envie de vous distiller :

Avant tout, découverte de MAM et de sa Crushed Ice aux relents funk. Sa basse sonne bien, petit kick, petit hihat, petit clap. A la cool. On pourrait écouter ça au bord de la mer avec son cabriolet cet été quoi. Juste parfait.

Si le concours de remix de Lifelike et Popular Computer a permis à certain de sortir quelques sons intéressants, il y en a bien un qui se détache du lot, celui réalisé par Silent Gloves. L’intro mériterait peut-être une couche de travail supplémentaire… A mon goût, les 32 premières secondes sont inutiles, mais je suis fan du son. Bravo, qui que tu sois :)

J’ai mes petites faiblesses pop et si il y en a qui parviennent à chaque fois à toucher juste, c’est bien RAC. Accompagnés de Penguin Prison, il vous sortent un titre qui pourrait aller à la suite de Crushed Ice – premier titre de cette sélection, pour vos balades estivales en décapotable. Ou en Clio, on est pas comme ça hein.

Alors pour ce titre, il faut expliquer quelque chose. Je suis littéralement amoureux du titre Inspector Norse de Todd Terje. J’ai déjà assez saoulé sur Twitter à ce sujet. Et la première fois que j’ai écouté Colors, je n’ai pa pu m’empêcher de faire un rapprochement entre les deux titres, de manière inconsciente. C’est une question d’ambiance, de mood… Mais le départ du track à 1:51, t’as l’impression d’être un mec cool qui peut nonchalamment hocher la tête d’avant en arrière sans complexe. Et que dire du break Italo Disco Funky WTF en plein milieu du track ? Nan sérieux c’est à écouter.

Rien à dire d’autre sur ce track que : Écoute-le. Et la prochaine fois que je mixe en soirée, je démarre là-dessus. Le saxo sur un track électro, ça fait trop 90′s touch – et j’aime bien.

Des bisous à tous, portez-vous bien et donnez vos feedbacks !

#Diese

Diese

Fubiz Broadcast #54

Fubiz Broadcast 54

A l’occasion du presque anniversaire des Fubiz Broadcast (6 ans), je vous offre la primeur et la fraicheur de la dernière édition à paraître sur fubiz.net si M. Fufu se décide un jour. Les détails dans la suite, comme d’habitude.

Voici la tracklist :

  1. Fred Falke – Memories
  2. Stars on 33 – Something you can feel
  3. Todd Terje – Inspector Norse
  4. Mauvais Cliché – Stop watching me (Lifelike remix)
  5. Elesse – P.Y.T
  6. Plastic Plates – Toys
  7. Interlude
  8. Oliver – Dirty Talk

Edit : Le Fubiz Broadcast est téléchargeable ici !

Diese

Dirty Talk

Slowpoke

Coucou-Bisous !

Bonne année et meilleurs voeux ! (Oui, le 18 Janvier.)

#Diese.

Oliver – Dirty Talk by weareoliver

The Clash – Rock the Casbah (Virgin Magnetic Material Remix) by Virgin Magnetic Material

Depeche Mode – Enjoy The Silence (RAC Mix) by RAC

(ça c’est juste parce que la réécoute beaucoup en ce moment) :

Windowlicker, Aphex Twin by TwoThousand

Diese

Operator Please

Comme on le dit souvent au bureau en se poussant du coude en attendant que la Nespresso veuille bien cracher son café : « le vendredi, c’est permis ».

Donc j’en profite pour diffuser les derniers tracks qui m’ont plu et souhaiter un joyeux anniversaire à mon petit blogounet *pince les joues* qui vient de franchir la barrière des 6 ans !

Vous êtes plein à nous suivre encore, des centaines tous les jours, oui oui, et on est très contents que notre petite communauté soit bien fédérée depuis tout ce temps. Il ne vous reste plus qu’à vous faire un gros câlin collectif et à vous féliciter de votre bon goût musical. (Y’a pas de raison, y’a bien des marketeux qui s’auto-félicitent constamment.)

Donc, sans plus de cérémonie, on souffle les bougies, on entre dans sa septième année, l’âge de raison, pour lequel on va arrêter de dire « non » et prendre nos responsabilités. SNR est en plein travail pour plusieurs sujets qui vont déboucher courant 2012 – donc on devrait grandir un peu.

Côté musique, Go Go :

Je ne connais rien d’Operator Please. Mais alors rien. Par contre, j’aime beaucoup le remix de Dublin Aunts, qui sont des supers tueurs quand il s’agit de s’approprier un morceau et de le retourner.

Operator Please – Volcanic (Dublin Aunts Remix) by Dublin Aunts

Je vous en apporte la preuve par… 2. Avec cet autre remix de Jubilants, tout aussi savoureux et bien new disco. « Ouh wouhou wouhou (ad lib) » – Magique !

Jubilants – Antics (Dublin Aunts Remix) by Dublin Aunts

De son côté GRVRBBRS produit des titres aussi savoureux que son nom est difficile à prononcer. Deathlehem, ode destructrice à Betlehem comme on peut l’imaginer.

Deathlehem by GRVRBBRS

Monsieur Adi, on aime bien et on aime bien Visitor aussi. ça tombe bien. Visitor a remixé le Fire Fire Fire de Monsieur Adi. C’est progressif, c’est pas très rapide mais c’est super bien foutu.

Fire Fire Fire (VISITOR Remix) by VISITOR

Il y a une grande mode de « l’edit où j’me fais pas trop chier » en ce moment. La recette : Je reprends un morceau tubesque, je mets ma ligne de basse, mon beat et ça passe. Des fois oui, des fois non. Pour Under Pressure, ça fonctionne plutôt bien en l’occurrence.

Queen and David Bowie – Under Pressure (Virgin Magnetic Material Edit) by Virgin Magnetic Material

Et c’est tout pour aujourd’hui, bisous, bonne écoute – en entier, dans l’ordre etc… Vous connaissez les règles maintenant non ? :)

Diese

We could do anything !

Coucou les copains ! Que de joie de vous retrouver :)

Le Nico aka SNR nous revient enfin de ses États-Unis pour lequel il risque de manger un jetlag qui mérite qu’on lui fasse une belle hola musicale. Merde, c’est quand même lui qui tient la boutique à bout de bras cette année.

On m’a reproposé de mixer en soirée dernièrement et j’avoue en avoir très très envie. Je regarde (très peu) à Lyon, suite aux semi-échecs de prise de contact pour les péniches et les bars de Confluence… L’avenir me dira si je trouve Chaussure à mon pied.

On reste ici pour parler de musique, il serait dommage de s’en priver, non ?

Pour commencer le tour de piste, le reboot/bootleg nerveux qui est arrivé directement dans ma boîte mail du classique Red Alert des deux fêlés de Basement Jaxx par HeavyFeet et Nick Thayer.

Continue Reading »

Diese

Instant Crush

Vous connaissez ma propension à m’emballer pour un groupe et à vous saouler jusqu’à plus soif. Sauf que là, il ne peut clairement pas en être autrement. J’ai reçu à l’instant un mail de Meridians pour me parler de leur EP Animals et viens donc d’écouter le fameux titre.

Il aurait été criminel de passer à côté et de ne pas le partager.

Alors, on aime, on soutient. 3 min 30 qu’on aurait voulu multiplier par 2 à l’âme riche, nostalgique et blindé de références sonores que vous ne saurez ignorer.

Je sais que le blog est lu par des artistes, des labels, des copains. Alors soyez gentils, rendez justice à Meridians – ce titre Animals vaut le déplacement.

Animals by * Meridians *

Diese

La rapide sélection

En coup de vent mes chéris doux.

X.O.X.O

Gossip Diesou

Vincent Fries et Justin Faust réveillent le spectre de Jaunt et lui mettent une bonne tartine de basse lourde. ça sonne la compression à outrance, le glorieux phaser – mais c’est diablement bon.

Vincent Fries & Justin Faust – Choppy Slick by Justin Faust

J’ai toujours eu un faible pour Ryuichi Sakamoto et cet edit de son Mill Theme par Robotaki ne déçoit pas. Plutôt à écouter avec un verre de rosé en terrasse, en attendant vos cuisses de grenouilles.

Ryuichi Sakamoto – Mill Theme (Robotaki Remix) by Robotaki

Un amour inconditionnel pour Inside Your Love, que j’ai samplé à au moins 4 reprises avant d’arriver à un résultat audible. Et Discotech se paye le luxe d’éditer la version de Leon Ware (dont je vous recommande « Instant Love » en duo avec Minnie Ripperton… La chanteuse originale d’Inside My Love… Vous suivez ? :))

Leon ware – Inside is love (Disco Tech edit) by Disco Tech

Comment ne pas conclure sur une note de perfection ? Cut Copy avait à mon avis produit un des mixes les plus éclectiques, mélodieux et intelligents avec une playlist de grande qualité. Je l’écoute plusieurs fois par mois et je ne m’en lasse jamais. Magnifique.

So Cosmic by BrianHall

Diese

En vrac

Pas d’image, peu de texte, mais du (vieux) son de qualité à la pelle.



Credit : Madjik – Midnight Trap (Vinyl Fever Tracky Mix)



Credit : Saturday Nite Live – 1-800-GODZ



Credit : Play Paul – Spaced Out



Credit : Mike and the Mechanics – All I need is a miracle (Roman Salzger remix)



Credit : Nicholas – Now and then



Credit : Pete Heller – Big Love (Original 12″)



Credit : Aloud – Sex & Sun Part III



Credit : Paul – St James (Aborted DEMO)



Credit : Play Paul – Holy Ghostz

Diese

Vivre à cent à l’heure

On dirait le titre d’un film de Klapisch, ou du nouvel album de Lorie. Il  n’en n’est rien !

J’avais surtout envie de revenir vous faire partager un peu de musique, et de monologue qui part dans toutes les directions – qui reste quand même ma vocation première.

Au passage, l’arrivée à Lyon se fait – un peu à 100 à l’heure, mais pour de vrai. Entre un nouveau job, une nouvelle ville et une nouvelle vie, il faut prendre le temps d’atterrir. Je suis censé rencontrer l’ami Pyramid prochainement, je dois relancer les personnes de lyon69.net pour des histoires autour des nuits sonores, d’autres contacts à voir et découvrir et je cherche inlassablement un petit club/bar/péniche où mixer un peu de bonne musique.

La ville est magnifique, la gastronomie assez incroyable et le vivier de musiciens dits « électro » apparemment impressionnant. Tout est dit.

Pour ce qui nous concerne, les amis, voici quelques titres que je sors de ma besace et qui m’ont bien sorti de mon habituelle rengaine de début d’année un peu rageuse (« Mais merde, plus personne ne fait rien de bien, c’est tout mort ! »). En même temps, je ferai bien de me sortir les doigts du cul de mon côté et d’arrêter de me plaindre, ça fait un an que j’ai rien produit. Depuis le remix pour Charles Schillings. J’ai une quantité impressionnante de samples mis de côté et des idées plein la tête. Juste pas le talent pour les cracher comme je veux je crois.

Mais des gens talentueux, il y en a !

Pour preuve, Diamond Cut qui remixent comme peu savent le faire. Je vous invite à patienter pendant l’intro et à vous prendre pleine face cette basse à 1:15 environ. Le titre déploie alors tout son potentiel et on ne fait plus que patienter jusqu’à 3:15 pour s’en reprendre une tartine ultra énergique. Bien produit, ultra punchy et décomplexé.

Italo Crimewave (Diamond Cut Remix) by Diamond Cut Music

Anoraak s’en sort avec honneur sur le remix produit pour Pacific! chez Vulture. Au démarrage, ça sonne comme ce fameux remix de Relation par Lifelike (qui commence clairement à me décevoir dans l’évolution de ses sons. C’est dit.)

Et finalement, notre nantais à lunettes fumées prend ses marques et rend l’ensemble joli. Tout simplement joli.

Pacific! Unspoken (Anoraak Remix) by Vulture Music

J’adore quand les artistes trop facilement étiquetés French Touch sortent de nouveaux titres de derrière les fagots. The Eternals m’avaient bluffé il y a quelques années avec leur B.O imaginaire « Astropioneers » (qu’il faut vous procurer de toute urgence si vous êtes passés à côté, chez Diamontraxx) et ont toujours été acoquinés à l’image Crydamoure, 20000st et Diamontraxx. Bref des mecs qui ont fait 3 des plus gros labels de l’époque et qui sont d’énormes producteurs. Un des frangins proches du groupe (avec qui il avait déjà collaboré pour quelques side projects), Madji’k, a ouvert son Soundcloud et propose de nouvelles choses à l’écoute. On aime, on soutient.

Madji’k – Funky Drive by Madji’k

Et voilà les amis, c’est tout pour cette fois-ci. Mais je reviens vite vite vite les bras chargés de câlins pour les oreilles.

(Et au fait, c’est le 599ème article de Diese05. Drôle non ?)

lastminute

Edit : Last Minute a procédé au remboursement de l’intégralité des frais d’hôtel : 172€, mais le vol est perdu à tout jamais. Un geste commercial a été consenti avec une offre de réduction de 30€ sur une éventuelle prochaine commande.

Ohé ! Ouhou ! Oui oui, c’est bien moi – fraîchement débarqué à Lyon et remonté comme une Delorean qui s’apprête à passer à 88 Miles à l’heure.

Aujourd’hui je ne vous parlerai pas de musique, non, pas cette fois-ci (mais j’y reviendrai) mais de la chouette politique commerciale d’un des voyagistes en qui je croyais pouvoir avoir confiance, j’ai bien nommé : Last Minute.

Je ne vous ferai pas l’affront de vous ré-expliquer le fonctionnement du site mais ma mésaventure, grandeur nature.

Au début du mois de Janvier, nous (quand je dis nous, c’est ma douce C. et moi-même) projetons un voyage à Séville. Last Minute répond naturellement à des critères de séjour courts, et nous nous jetons sur l’occasion d’un voyage de 4 jours, hôtel et vol compris – haha vol, quand j’y repense… – pour la modique somme de 370€…

Continue Reading »

Diese

La Ville des Lumières

Colorz
Une fois n’est pas coutume – un billet personnel

Edit : Voici mon CV en téléchargement suite au Tweet de Patrice Cassard (beloved Patrice.)

Chers lecteurs, amis, connaissances, comme je le disais sur Twitter, pas plus tard que ce matin, je m’apprête à quitter Paris et à démarrer une nouvelle vie à Lyon, pour y suivre ma meilleure moitié. Oui, Lyon, la fameuse, la jolie ville des Lumières, surplombée par Notre-Dame de Fourvière, la ville aux relents électroniques des Nuits Sonores… Lyon !

Il y a bien évidemment plein de raisons à ce désir de changement et je suis ravi de tout ce que cela va pouvoir m’apporter. Certes, qui dit changement de ville dit également changement de travail, et c’est bien pour cette raison que je commence à solliciter les quelques contacts lyonnais de mon carnet d’adresse pour faire des rencontres – professionnelles dans un premier temps, musicales dans un second.

C’est donc après 2 années passées chez Colorz que je vais laisser mes amis, collègues, poursuivre la très belle route qu’ils sont en train de tracer et à laquelle je suis plus que fier d’avoir contribué. Mon gros pincement au coeur ne sera pas de quitter Paris, mon quartier, mes sorties mais bien de quitter l’agence.

Il me semble qu’il est important de préciser que je vais quitter Colorz parce que je ne pourrai pas y poursuivre l’aventure pour des raisons logistiques. Je pars cependant avec l’esprit clair et en excellents termes avec mes patrons :)

La date de mon arrivée à Lyon étant donc fixée au 1er Février 2011, je suis à l’écoute de toute opportunité disponible pour un poste de Chef de Projet Web ou Consultant Web. Le détail de mon expérience est dispo sur LinkedIn et je me ferais un plaisir de vous répondre par mail à l’adresse : diese@diese05.com.

L’aventure du moment, c’est donc la recherche d’emploi, et je compte sur vous si vous connaissez des gens du milieu basés là-bas !

Diese

5 years

toupie

Voilà, 5 ans.

Previously on diese05…

J’ai commencé ce blog à l’âge de 20 ans, en 2005 et nous venons de faire un bond dans le temps.

#05.

A la manière d’Inception qui vous retourne le cerveau, je vous propose un twist final digne des meilleurs films de genre. Il était temps.
Continue Reading »

Diese

Fubiz Broadcast #51

schillings_visuel
A l’occasion de la sortie de l’album de Charles Schillings – « Like a Radio » et de son pendant « Like a club » le 22 mars sur lequel figure les remixes de Balazko, Kama & MacGregor, SunlightSquare et Massivan, vous retrouverez également ceux de Jaffinson (FTW), Gero (Street Tease) et moi-même.

Je vous propose, sans plus attendre, d’écouter le tout nouveau Fubiz Broadcast, sorti du four à l’instant même et encore chaud pour vous contenant donc en exclu mon remix de Fashion Sense et celui de Tell me par Jaffinson.

Dès lundi, je vous blaste de liens d’achats, iTunes, Beatport et tout ce qui s’ensuit ;)

Bonne écoute. Très fort, au casque.

Fubiz Broadcast #51 – 32’47″

  • Charles Schillings – Fashion Sense (Diese remix)
  • Tommy Sparkles – Miracle (Grum remix)
  • Diese – Crush
  • Vitalic – Second Lives (Lifelike remix)
  • Luther Vandross – Never Too Much (ODahls K-love remix)
  • Charles Schillings – Tell me (Jaffinson remix)
  • Savage – See U



Credit : Fubiz Broadcast #51

Diese

Book me if you can

booking_visuel1
Message à caractère informatif.

Je suis le conseil, avisé, d’un ami qui m’a recommandé, hier, face à une bière (peut-être plus), de manifester mon envie et ma disponibilité pour des soirées.

Alors je me lance.

Entendons-nous : C’est une première. Jusqu’à présent, j’ai gravité dans ce petit milieu qu’est la blogoshpère parisienne et la plupart des soirées auxquelles j’ai participé, Lense, Fubiz Party, Soirées de marques, Geek’s Live et autres n’étaient pas des soirées axées autour de la musique.

Et c’était cool finalement, parce que ça me permettait de me cacher gentiment derrière le prétexte « les gens ne viennent pas pour ça ». Pas pour la musique, pas pour danser. Et bien il est temps de se prendre par la main, de se bouger, de se décrasser.

J’annonce donc officiellement sur place publique, je n’ai pas peur, que je suis disponible pour vos soirées, pour mixer de la bonne musique (entendons-nous d’avance) et que je suis également en recherche d’une résidence dans un bar – petit club dans Paris.

Si vous même êtes intéressé, contactez-moi par mail booking[at]diese05.com ou par commentaire sur le blog.

Si vous avez des contacts, ou envie de faire bouger un bar de votre quartier, je suis votre homme.

Je compte donc sur vous, gentils lecteurs, fidèles ou de passage, si vous avez des connexions et plein d’argent (mouhahaha). Je me déplace avec mes MKII, mon Serato, ma table et mes câbles. J’attends donc d’être accueilli par votre ampli et vos enceintes pour envoyer du lourd.

Faites tourner : booking[at]diese05.com

Diese

Fubiz Party #01 – 25 Juin 2009

wakeme_up_visuel
Très chers amis, nous sommes très fiers de vous inviter à la toute première Fubiz Party dans le cadre des before d’Under le Louvre !

La soirée, qui clôt justement l’ensemble de soirées ayant démarré depuis début juin aura pour cadre le Limelight (voir map) et sera l’occasion, en ce qui me concerne, de partager une bière, des discussions et tout plein de très bonne musique depuis les platines.

Pour savoir à quoi vous attendre côté ambiance (que l’on veut trèèèèès détendue), imaginez-ça comme un grand barbecue avec un bar à dispo et de la musique un poil plus fort que d’habitude. Et du coup vous pouvez même danser pendant que vous buvez/discutez/mangez/draguez.

Venez, ramenez vos amis, vos copines, vos parents, votre petit frère. C’est votre soirée (Pour l’évènement Facebook, c’est par ici !)

je vous laisse sur la très belle réalisation de Mattrunks avec un design du grand Theoze pour la promotion de l’évènement… Hâte de vous voir les cocos.

Diese

Lense Party #13 – WTF ?

Lense
La Lense Party #13, c’était bien. De derrière les platines du studio SFR, vous aviez tous l’air de bien vous amuser et ça fait toujours plaisir à voir.

Pour ceux qui auraient raté la soirée, voici le Live reporting de Ruben.

…………………………………………………………………………………………………………………………….

Sinon, j’hésite fermement à fermer le blog.

D’une part par manque de temps à y consacrer, d’autre part parce que l’envie commence légèrement à me manquer et enfin parce que je peux très bien me disséminer de par le web pour poster des morceaux à droite à gauche sur des blogs au hasard.

ça serait marrant ça. Genre, je viendrais poser mes valises chez vous pour 5 posts (Faut bien que je justifie le Diese05…) et hop, je change. Comme une chasse au trésor musicale. Edit : Mais je pourrais garder celui-ci pour indiquer où je me trouve… Ouais, ça serait marrant ouais.

Je me dis aussi qu’il serait peut-être mieux que les morceaux, vous les découvriez en soirée.

Des questions, pas existentielles, mais bon…

Citizen Records
Vous êtes déjà au courant que c’est ici pour gagner vos entrées pour la soirée Citizen du 14 Mars ? C’est ce soir que ça démarre les amis !

D’une part, assurez-vous d’être disponibles, et d’autre part, préparez-vous à bien transpirer.

Je rappelle les dotations généreusement mises à disposition par le label :

  • 5 places pour la soirée
  • 5 albums de l’écurie Citizen
  • 5 T-shirts « Kissing Nuns » limited Kulte/Citizen

Pour participer, c’est simple, il suffit de laisser un commentaire dans ce billet (en veillant bien à laisser votre adresse mail).

Les gagnants seront tirés au sort et repartiront avec un lot parmis ceux présentés ci-dessus.

Edit : Le jeu-concours est terminé ! Les gagnants ont été prévenus par mail, merci à tous !

Diese

Colorz

Colorz
Un petit billet un peu plus personnel qu’à l’accoutumée…

Je quitte ce soir M6 après 3 années passées dans la société, à travailler sur tout un tas de sujets, après avoir fait de très belles rencontres et avoir appréhendé ce moment de départ depuis les 10 derniers jours. Il se trouve que mes collègues, mon équipe sont des gens profondément gentils et qu’ils m’ont honorés de gentils cadeaux tout pleins (Indice : Je ferais des photos pour la prochaine Lense ;)) pour ce départ vers de nouveau horizons…

Dès lundi, c’est chez Colorz que j’officierais en qualité de chef de projet. Je suis très fier de rejoindre la fine et très talentueuse équipe et d’y apporter mon savoir-faire, ma personnalité. J’ai très hâte de démarrer cette nouvelle aventure… Héhé.

Voilà, parenthèse personnelle fermée, dès demain, jeu-concours Citizen et reprise de l’activité musicale…

Citizen Records
Chers petits lecteurs, vous êtes une sacrée bande de gros veinards. Diese05 s’associe très fièrement à la grande soirée organisée par Citizen Records et Garance Productions le 14 Mars Prochain à l’Élysée Montmartre, avec un line-up tout bonnement hallucinant !

Continue Reading »

Diese

Fubiz V3

Oui oui oui c’est la fierté qui gonfle ma poitrine sur cette nouvelle version de Fubiz.net réalisée par Colorz (J’arrive, j’arrive messieurs…) avec une supeeeeerbe vidéo du kid prodige Mattrunks en guise d’introduction. C’est beau, c’est beau, c’est beau.

Notez au passage que vous pouvez désormais vous inscrire et contribuer, sur tout sujet susceptible de coller à l’esprit de Fubiz. Ah et vous aurez remarqué l’utilisation de ce sympathique titre de College feat. Anoraak remixé par Moulinex (ouch ouch) déjà placé en clin d’oeil ici


Credit : College feat. Anoraak – Fantasy Park (Moulinex Remix)

Pour conclure :

Diese

Oh !

Oh ! Au point mort jusqu’à la première semaine de Janvier… Comme vous vous y attendiez. ça ne m’empêche pas de vous faire un petit coucou-bisou pour votre soirée non ?

Tentez de rester propre sur vous le plus tard possible, buvez bien et chopez tant que vous pouvez ! Haha !

Diese

Fubiz Broadcast #40

La playlist du Fubiz Broadcast #40, qui ne sera pas une surprise pour les habitués de Diese05. Il y a du bon, du très bon et du encore mieux que ça, en toute subjectivité ;)

Edit : En ligne ! – à emporter ici

  • DK7 – Fashion feelings (Lifelike remix)
  • Diese – Dark light for youngsters
  • Justice – D.A.N.C.E (Mstrkrft remix)
  • Bag Raiders – Shooting stars (Instrumental version)
  • Jaunt – Pulsar
  • The Private – My secret lover (Lifelike remix)
  • Knightlife – All systems
  • Van She – Kelly (Breakbot remix)
  • The Korgis – Everybody’s gotta learn sometime
Diese

Web Mix Live – 30/10/08

Shooting Stars
Retour vers le futur de la musique ce jeudi 30, en live et en vidéo, à partir de 21h.

Plus d’informations chez Mattrunks concernant le déroulement du business par ici

Sachez donc que le mix sera diffusé à cette adresse : live.mattrunks.com et que vous pouvez vous tenir au jus via mon Twitter ou plus simplement ici.


Credit : ??? – ???

Rolly - Social Club
Faites partie des 5 joyeux clubbers qui pourront danser sur le son d’Etienne de Crecy, Flairs et des Darons ce samedi au Social Club grâce à Fubiz et Sony pour la soirée de lancement de son Rolly‘n’scratchin

Laissez un commentaire, n’oubliez pas de préciser une adresse mail valide : 5 personnes seront tirées au sort et remporteront leur place pour la soirée !

Edit : Les gagnants ont été contactés. Merci à tous.

Gogogo !

Diese

People, photos and music

Lense Party 12 Debrief

Photo de D@dou

Une soirée sympathique, comme on était en droit de l’attendre avec les efforts déployés par la team de Lense qui avait mis les petits plats dans les grands et prenait encore en maturité dans la gestion d’un nombre de personnes de plus en plus important : Vous étiez plus de 200 à siroter votre punch en fin de journée au Dune… Et 200 photographes talentueux pour ce que j’ai pu voir des clichés imprimés par les uns et les autres !

4 heures quasiment pleines de mix/bidouillage en ce qui me concerne, interrompues par des pauses clopes et autres débranchements intempestifs de mon matériel par de joyeux sacs à dos ou mains baladeuses. Plein de gens sympathiques sont venus me parler et je suis vraiment très heureux de savoir que mes sélections, mixes, podcasts ou productions personnelles peuvent plaire à ce point. Certes, le plaisir personnel est très important, mais vos mots, vos clins d’oeils et vos avis ont un poids très important !

Je remercie à ce titre tout particulièrement l’ami SNR, lecteur/commentateur sans blog personnel qui m’a gentiment offert une bouteille de champagne pour les 3 ans de Diese05 : Une attention vraiment délicate. Je compte bien garder la bouteille jusqu’à ce qu’il remontre sa frimousse sur Paris, vu que le jeune homme est de Toulouse ! Merci également aux autres, hein, même si vous n’avez pas ramené à boire ;)

Pour le reste, nous (Fubiz et moi-même) avons manqué la fameuse soirée du Social Club… Nous sommes arrivés très tard sur place et les feedbacks des gens qui avaient vu jouer Alan braxe étaient extrêmement mauvais… Sachant qu’il fallait attendre 5 heures pour voir les trois cocos jouer ensemble et débourser 15 euros à un stade de fatigue plutôt élevé, nous avons opté pour une solution Fast-food en appartement jusqu’à l’aube.

Plusieurs personnes m’ont demandé une playlist de la soirée, mais je serais bien incapable d’en fournir une complète… J’ai joué beaucoup de trucs différents, dont quelques trucs vraiment à l’ouest. On tentera une diffusion en live la prochaine fois.

Même si la musique n’est pas l’axe central des Lense, elle a toujours une place dans l’ambiance de la soirée et colle parfaitement à son univers… Pour ma part, je vais réellement tenter de multiplier ce genre d’évènements.

Un grand merci à tous donc, et surtout à Rémi qui m’a ramené mes platines hier soir, saines et sauves ;)

Diese

Back from la Valerie Party

IT WUZ GOOD.

La Valerie Party, c’était vraiment bien. Vous l’avez raté ? Dommage.
Rien à dire si ce n’est : Wouah. ça doit être la première, pardon, la seconde fois où je me retrouve en soirée « rien à jeter ». Comprenez par là : Que du bon, du très très qualitatif. Une formidable envie de bouger et de kiffer « all night long ».

LIFELIKE M’A TUER

Si The Outrunners, College ou encore Anoraak nous ont bien mis en jambes, Lifelike nous a carrément achevés. Plus de 2 heures de set pour un final monstrueux combinant Daft Punk, Bangalter & Falcon et quelques bijoux Roulé. Finir un set sur So much love to give, c’est toujours classe, y’a pas. Luis du duo Moulinex débarque juste après pour achever la foule au sol. Dur et bon à la fois, mais aussi le moment de partir, vidé de mon énergie de grand sportif.

LE BILAN, CALMEMENT

Ok, le crew Valerie est effectivement à suivre extrêmement près, je ne le dirais jamais assez. Lifelike est un tueur né, mais ça vous le saviez déjà. Bref. Vous avez de la chance, il y a une très belle session de rattrapage au Social Club le 18 Octobre. Lifelike, Alan Braxe et… et… Dj Falcon. Alors là, aucune excuse. Encore me direz-vous.


Video Courtesy of (excellent) Unblogged.
Diese

Valerie Party @ Le Showcase

Valerie
Je vous préviens les cocos et je ne le dirais pas deux fois. Il y a une soirée cette année à ne manquer sous absolument aucun prétexte (piscine, migraine, goûts musicaux de merde) : Il s’agit de la Valerie Party, qui a lieu ce Samedi 27 Septembre à partir de 22h au Showcase, avec une tripotée d’excellents artistes.

Je pèse mes mots : Il n’y a rien à jeter. The Outrunners, Anoraak, College, Maethelvin et Lifelike en guest star, ça vous fait pâlir rien qu’à l’imaginer ? N’imaginez plus, c’est le line-up de la soirée.

Je ne veux pas entendre de geignards qui, d’ici un mois, un an ou dix ans regretteront d’avoir manqué cet évènement. Alors pour éviter de vous auto-flageller d’ici là, Venez !

Pour ma part, je suis sur la guest-list + 5 invités. Fubiz et sa moitié sont de la partie. Il reste donc 3 places sur liste aux acharnés qui veulent être des nôtres, on se fixe rdv par mail, on boit des bières et on file à la soirée. D’ailleurs Pierre, si vous voulez boire une binch avant, et raconter des conneries comme le before Daft Punk… Qui veut en être ?


Credit : Kruse & Nürnberg – Sunrises (Lifelike remix)

Diese

Diese – You

Un nouveau titre sur Myspace, c’est toujours un peu la fête, non ?

« You », en ligne depuis quelques minutes n’attend plus que vos oreilles expertes.

Merci d’avance pour vos retours, j’accepte absolument toute critique ;)

http://www.myspace.com/diesemusic

Diese

L’antichambre de Diese05

Antichambre de Diese05

Voilà, je vous l’annonce : C’est ouvert. Affaire à prendre ou à laisser.

Diese

#05 – La Mixtape du mois

Un peu de ménage dans les commentaires, la partie A propos est enfin à jour, avec de vraies informations j’entends et une nouvelle rubrique vient de faire son apparition dans le header.

Il s’agit de la Mixtape du mois qui vous proposera chaque mois 10 titres à écouter piochés selon l’humeur mais sélectionnés comme un ensemble grâce au meeeerveilleux Muxtape qui tend à se stabiliser (enfin ?!). Vous n’avez plus aucune excuse.

Pourquoi une mixtape mensuelle ?
Tout simplement parce qu’elle permet de s’exprimer dans plusieurs genres, qu’elle « dure » un mois et que personne ne la commentera. C’est une bouteille à la mer, un phare pour vos nuits en solitaire ou tout simplement un moyen de vous faire des amis. Si si.

Découvrez donc la mixtape du mois de Juin (Je sais que j’ai un sacré retard) à cette adresse : http://diese.muxtape.com/.

Next »