2 pensées sur “Dirty Talk”

  1. Ah Windowlicker toujours aussi bon, surtout la seconde partie où ça s’énerve.

    Des airs de Basement Jaxx dans Dirty Talks on dirait bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *