Iterview du label DISCOTEXAS – réalisée par Douze

Mars 2010. J’envoie un e-mail à un label portugais que je ne connais pas vraiment en dehors du fait qu’ils aiment les noix de coco et qu’ils viennent juste de sortir quelques EP vraiment cools.
Septembre 2011, un an et demi plus tard, avec plus d’une douzaine de release, Discotexas est d’autant plus rayonnant.
J’ai été contacté par SNR du blog übercool Diese05.com pour faire cette interview afin de présenter le label à ceux qui ne le connaissent pas encore et faire plonger dans le monde Discotexas ceux qui nous apprécient déjà.
Je pose ainsi quelques questions à mes partenaires pour répondre ensuite aux leurs.

Douze

Xinobi

Xinobi – Japanese

Tu es un joueur de guitare et un fan de la musique Punk. Comment t’es tu retrouvé à faire de la House Music ?

C’est vrai. En fait secrètement, au milieu des années 90 je m’imprégnais des beats du premier album Super Discount d’Etienne de Crecy et de Homework des Daft. Le premier me fut d’ailleurs montré par mon prof de philo qui prêtait ses CD à ses élèves pour faire de la place dans sa collection pour pouvoir la renouveler. C’est ainsi que j’ai développé mon intérêt pour la musique électronique.
Il faut dire aussi que les filles sortaient dans les clubs électro et non dans les soirées Punk Rock
[NDLR : Habile ! ]

Tu dis aimer les sushi. Comment assouvis-tu cette passion ?

J’ai appris a apprécier les sushi au près d’une ex brésilienne. Et en allant au Brésil, je suis en quelque sorte tombé amoureux des sushi. Oui, le Brésil et non le Japon. Sureprenant hein ?

Tu te définis sur ton site web comme le coprince de DiscoTexas, as-tu des privilèges royaux ?

Pas de privilèges royaux. Je partage juste la même passion que les autres coprinces. En fait nous sommes tous des coprinces. Si Dog Eat Dog nous demandait « Who’s the King ? » nous lui répondrions « every one ». Nous sommes aussi des coéquipiers et au même titre des esclaves, on se punit si quelque choses ne convient pas … et on aime ça.

Quel est ton meilleur souvenir chez DiscoTexas ?

Il y en a plusieurs ! Mais j’ai particulièrement aimé quand je suis arrivé à l’aéroport de Séoul avec Moullinex, il y avait un gars qui nous attendait avec une pancarte « Disco Texas ». On lui a fait signe et il nous a demandé qui était Disco et qui était Texas. Après ça, tout est devenu surréel : Casino, Lapin d’Halloween, Super Hôtel, Piscine à 5 heure du matin et bonne bouffe avec des fans. LA et la soirée TILT ont aussi été vraiment bien.
DiscoTexas va à coup sur consacrer un chapitre à Los Angeles dans ses Mémoires.

Lazydisco

Lazydisco – More Tigers

Le titre « More Tigers » était l’un des plus attendu de 2011 et a été joué par les plus grands. Comment vit-on ça ?

Humblement et avec surprise. Le titre a en fait 1 an et il a déjà été entendu dans bon nombre de DJset, notamment ceux de DJ que j’admire. Mais c’est lors de sa sortie que le titre a vraiment eu un fort impact. Et honnêtement je ne peux pas demander de meilleure reconnaissance que celle venant de ceux qui m’inspire.

Ton pseudo reprends « Lazy » (Fainéant en anglais) et pourtant tu as fais un des meilleurs titre de DiscoTexas, comment expliques-tu cela ?

Et bien je ne sais pas si j’ai fais l’un des meilleurs titre de DiscoTexas, mais le pseudo lui je peux l’expliquer. Il m’est simplement venu à l’esprit quand je faisait des titres assez bruts et … fainéants – Mais pas dans le mauvais sens, c’est juste parce qu’ils sonnaient « négligés ». Ça sonnait donc comme de la Disco Fainéante, j’ai donc gardé le nom en supprimant l’espace entre les deux mots.

Pourquoi cet univers du Tigre ? Doit-on s’attendre à un titre en lien avec les couguars ou autre ?

C’est en fait un hommage personnel à quelqu’un de spécial. En fait, je ne pense pas qu’il va y avoir de titre au sujet des couguars, mais je n’en ai pas fini avec le règne animal. De plus, les tigres, qu’est-ce qu’on peut ne pas aimer à leur sujet?

Quels sont tes plans futurs? Un release en vue ?

Un tas de choses sont en travaux en fait. Il y a bien quelques morceaux prêts à être publiés prochainement. Il y a aussi quelques remixes à venir, que ce soit chez  Discotexas ou ailleurs. La suite s’annonce passionnante ;-)

Comment est la vie chez DT: paresseuse, bruyante, de langue allemande, sympa ou chaude ?

Chaude, humide et amusante. Sérieusement, DT compte parmi mes meilleurs amis et les plus drôles que je connaisse. La seule chose qui m’agace, c’est de ne pas pouvoir traîner avec eux tous les jours – mais ça rend nos rencontres bien plus excitantes. Qui voudrait traîner avec d’autres types, ils sont vraiment cool.

Count Jackula

Count Jackula – Slowburner (Hemingway’s Afterburner Mix)

Il n’y a rien à ton sujet sur internet à part un Tumblr (http://countjackula.tumblr.com/) sur un artiste du maquillage gothique …: es-tu d’une manière ou d’une autre lié à cela?

Je ne connaissais pas ce gars. Quelqu’un a piqué ma page facebook, donc je suppose que c’était lui. Je vais lancer une malédiction sur lui un de ces jours.

Ta musique me rappelle un mec qui fait de la musique portugaise sur un label allemand. Pourquoi le copies-tu au lieu de faire tes propres trucs? Tu n’as pas peur des poursuites judiciaires?

C’est lui le copieur, moi ça fait 300 ans que je suis là.

Quelle partie de la vie d’artiste préfères-tu: le travail en studio ou les tournées mondiales ?

Le sommeil ! Les tournées sont cool parce qu’il y a des endroits exotiques et du sang frais.

Comment tu te sens au sein de l’équipe de DT?

C’est cool parce qu’ils ne sortent que la nuit, comme moi.

Justin Faust

Justin Faust – Girl Talk

Tu as atteint le Top 10 Beatport avec ta dernière sortie chez DT, comment le vis-tu ?

Je suis stupéfait! Je pense que c’est un énorme succès pour moi et pour le label, ça ne montre pas seulement que les gens se retrouve dans notre musique, mais aussi, qu’un bon travail d’équipe entre l’artiste, le label, les promoteurs et les blogueurs est crucial pour la réussite de nos jours.

Alors que certains gars portugais ont signé chez des labels allemands, tu as pris le chemin inverse.

Oh, je ne considère pas DISCOTEXAS comme un label spécifiquement portugais … parce qu’il ne l’est pas. L’approche est beaucoup plus globale que cela. Et au final, la localisation géographique ne compte pas vraiment, tant que les bonnes personnes font du bon travail.

Il semble que tu connaisses Mike, le boss de TILTMAG.com. Est-il un réel expert ou un expert bidon et bavard à propos de la musique électro? S’il te plait choisis « le réel expert », car l’interview sera aussi diffusée chez TILT.

Oh, il n’est certainement pas réel. Je le soupçonne d’être contrôlé par une bande de robots d’Extrême-Orient. D’autres prétendent que c’est juste le  fruit de l’imagination populaire.

Dis-moi quel sont tes trois artistes français préférés.

Thomas Bangalter, Alan Braxe, Breakbot.

Coupons

Coupons – Driving to your House Party

Messieurs vous venez d’Australie, l’une des plus grandes nations pour la scène indie … pourquoi signer chez un label européen?

La tactique que nous avons d’abord utilisée pour attirer l’attention était d’envoyer des emails uniquement en portugais. Par conséquent on s’est fait rejeté par la grande majorité des labels, et ils avaient raison. A vrai dire notre stratagème a été… idiot.

Vous annoncez être venus à ma private party (Coupons – Driving to your House Party), que s’est-il  passé ensuite ? Ça valait le coup ?

Nous sommes arrivés en retard déguisés en Capitaines de Vaisseau du 18ème siècle. Tu nous as montré ta collection de mobylettes et tu as vomi sur notre invit. Stuart a ensuite harponné un abat-jour, et Brent a passé son temps à sous-titrer les activités domestiques plus que banales de ton chat. Nous avons noté la soirée 9 / 10, principalement parce que nous avons apprécié les coffrets cadeaux.

Quels sont vos plans futurs?

Espérons que d’ici la fin de l’année nous soyons le premier groupe à enregistrer un album dans son intégralité en deltaplane.

Hugo (Mr Mitsuhirato) – Label Manager


DT a frappé très fort cet été ! Vous attendiez-vous à un tel engouement pour le label ?

Nous avons travaillé sur ces pistes à plusieurs reprises et nous y avons cru. Bien sûr, c’est toujours une surprise quand vos souhaits deviennent réalité. C’est un travail d’équipe et je suis fier de ce que nous avons accompli, mais nous n’allons pas nous reposer sur nos lauriers. Il y a beaucoup trop de choses à faire et bien trop de release à venir !

Quelles sont les prochaines étapes pour DiscoTexas : Tournée du label, la venue de nouveaux artistes, de nouvelles sorties ou une retraite paresseuse dans un endroit reculé du Portugal?

A partir de Septembre, nous avons un rythme de release assez fou de 2 sorties par mois. Entre les sorties numériques et les vinyles nous proposerons du Kamp!, Philosophy of Sound, Mirror People, Zimmer, Douze, Jay Lamar & Jesse Oliver, le volume 2 de notre compil «Forbidden Cuts» et peut être quelques autres. Et nous aurons des remixes provenant de gros  producteurs tels que Social Disco Club, JBAG (featuring Jerry Bouthier), Moullinex, Munk, Severino (Horse Meat Disco), Justin Faust, Ilya Santana, Xinobi, Mustang … Alors vous voyez, beaucoup de travail et beaucoup de musique sont à venir! Quoi qu’il en soit, je suis un bourreau de travail, je ne m’arrête jamais! Mais de temps en temps, je tiens à disparaître de la surface de la terre …

Une histoire drôle sur un des artistes DiscoTexas?

Beaucoup, mais je suppose que celle que je préfère c’est qu’ils oublient tous que je n’ai pas Skype! Tous sans exceptions !

Que penses-tu de Soundcloud, révolution pour l’industrie de la musique ou plateforme sans avenir?

J’apprécie vraiment SoundCloud et son un excellent outil promotionnel. Les gens peuvent écouter les chansons et si ça leur plaît, ils peuvent les acheter directement. C’est aussi une très bonne plateforme pour diffuser de la musique gratuite. Je dirais que l’on continuera à l’utiliser si SoundCloud continue à évoluer et à offrir un service optimal pour les producteurs et les labels.

DOUZE

Douze – Les Paradis Artificiels

[De Coupons] Tu as travaillé avec Kris Menace et Alan Braxe, lequel des deux serait le meilleur co-pilote dans un avion de chasse ?

Kris Menace est le seul être humain que j’ai vu capable de Tweeter, manger un Whooper tout en conduisant sur ??les autoroutes allemandes à 210kmh, donc je pense qu’il serait parfait pour ce job !

[De Coupons] Quels sont tes cinq dernières recherches sur Google (les politiquement correctes uniquement). Pas de bizarerie comme « Ours habillé comme Madonna » ?

«  interview for dummies »
«Xinobi» + «sextape»
«Comment supprimer un compte google +»
«Lolcats que je peux retweeter»
«Skippy est-il toujours vivant? »

[De Coupons] Quel alcool dois-je avoir pour notre prochaine super Private Party ?

Seulement du Get 27 pour moi s’il vous plaît.

[De Xinobi] Douze, qui t’a sauvé la nuit dernière?

Un avocat … avec une cape.

[De Hugo] Que préfères-tu, composer des titres dansant ou non dansant ?

J’ai vraiment trouvé plus facile de faire des titres non dansants car il n’y a pas de règles, alors qu’il faut s’en tenir à un rythme 4 / 4 avec la musique dansante.

[De Diese05.com] Douze peux-tu nous dire quels sont tes différents projets sur lesquels tu travailles actuellement ?

J’ai quelques release à sortir avant la fin de l’année: un EP chez Discotexas, qui est presque prêt, 2 nouveaux titres chez Work It Baby, quelques sons plus oldschool chez le jeune label français Hold Youth et de nouveau EPs que nous finalisons avec Kris Menace…

Et voici le tout dernier titre de chez DISCOTEXAS : Kamp! – Cairo
 

1 pensée sur “Iterview du label DISCOTEXAS – réalisée par Douze”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *