Diminishing Returns

rueten
Après avoir déménagé, emménagé et raconté beaucoup de choses très personnelles sur Twitter, j’en reviens à me concentrer, entre deux déballages de cartons, à écouter et finalement faire un peu de musique.

Avec un titre dans le tiroir, c’est encore peu, mais je suis passé par une sacrée période de doutes et de remise en question (« à quoi ça sert ? » etc) jusqu’à ce que mon ego soit clairement flatté par de très gentilles phrases qui ont su toucher juste et me réchauffer le coeur (vous le sentez mon côté emo là ?)

En attendant d’en savoir un peu plus les copains, j’envoie sec avec une jolie découverte, un grand classique à réécouter parce qu’il le faut – na c’est comme ça – et un rappel d’un des meilleurs groupes qu’il m’ait été donné d’écouter en 2009 tous styles confondus.

On commence donc avec Ali Love qui solote tranquillement après sa collaboration avec les Chemical Brothers et se décide à pondre un superbe titre à la croisée du meilleur de Human League et de l’Italo Disco. J’aime sacrément la tendance electro-coldwave et Diminishing returns n’est pas pour me déplaire.

A la suite et presque naturellement, j’ai choisi de vous faire écouter K.I.D et le célébrissime Don’t Stop mille fois samplé (très certainement à cause du synthé du morceau précédent qui court tout le long – Inconscient quand tu nous tiens). Un diamant brut produit à l’aube des années 80 et qui sonne encore méchamment et qui reste tout à fait d’actualité.

Pour finir, Wave Machines (dont il est fait mention par ici et dont la terre entière s’empare depuis le début de l’année, pas assez à mon goût.) et son tubesque I go I go I go. Rien à redire si ce n’est : Mangez du Wave Machines. Vraiment. Un putain de bon groupe. Comme je suis de bonne composition, voici les liens Spotify et Deezer vers leur excellent album « Wave if you’re really there ».

Plein de musique à écouter les enfants, youpi youpi !



Credit : Ali Love – Diminishing Returns



Credit : K.I.D – Don’t Stop



Credit : Wave Machines – I go I go I go

9 pensées sur “Diminishing Returns”

  1. Mec j’ai bien pensé a toi ce WE en fesant ma tournée de depots-vente pour trouvé quelques pépites musical sur noire galette. Bilan j’ai chopé le 33trs supernature de Cerrone et un 45trs d’Alan braxe et Fred Falke dont j’ai perdu le titre… mais sympa ;) La prochaine fois que tu descend dans la region amene une platine pasque chez moi c’est vintage le son avec mon veil electrophone ;)

  2. Toujours du bon son. Chaque selection c’est du bonheur pour les noreillz.

    Y aurait il des stickers diese05 pour coller sur mon laptop ? :]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *