We don’t have to take our clothes off

1986, Jermaine Stewart te dit qu' »il y a pas besoin d’enlever ses fringues pour prendre du bon temps et faire la fête toute la nuit ».

Un dimanche soir, prôner l’amour platonique alors qu’on a plutôt envie de sauter partout, c’est assez contradictoire.

Nanana-nana naaaa naaaa etc


Credit : Jermaine Stewart – We don’t have to take our clothes off

3 pensées sur “We don’t have to take our clothes off”

  1. Très beau classic !
    Je n’avais pas entendu l’original depuis très longtemps
    Mais seulement une reprise très « Summer House » de Da Playaz vs Clea…
    Je la conseille parce que j’aime ce style qui pousse à ouvrir en grand les fenêtres de sa 205 Junior en plein d’Aout à 47 à l’heure dans les rues de la Métropole de BREST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *