Sometimes

Darkdancer fait partie de ces albums que je plais à intégrer à mon top 10 sans complexes. Produit par un pur génie aux multiples facettes que l’on retrouve sous différents noms : Jacques Lu Cont, Les Rythmes Digitales, Man With Guitar, Stuart Price, Thin White Duke, Pour Homme, Paper Face… Cet album est sorti il y a 10 ans et il parvient cependant toujours à produire son petit effet.

Si tous les morceaux sont excellent, un titre d’une puissance rare, comme on croise très peu, se détache néanmoins de l’ensemble. Il est à lui tout seul la synthèse carrée et parfaite de la Cold-House et des 80’s. Nik Kershaw y prête sa voix, le beat se fait très très synthétique et les nappes de synthés font vibrer le tout. Et la basse est over-lourde, j’insiste. On se l’écoute ?

Credit : Les Rythmes Digitales – Sometimes

8 pensées sur “Sometimes”

  1. Le seul son que je connaissais vraiment d’eux c’est le "music makes you lose control" que j’adore et ce "sometimes" je l’ai entendu dans les sets de Justice.
    On découvre tous les jours des vieux sons ! Heureusement d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *