Skaaz Party, le débrief.

Autant le dire tout de suite : billet 100% geek, 100% Ma vie et 100% pas musical. Et billet 100% hallucinations… Explications.

Autant le dire tout de suite : billet 100% geek, 100% Ma vie et 100% pas musical. Et billet 100% hallucinations… Explications.

Hier soir, c’était bel et bien la Skaaz Party pour la présentation du produit, qui, résumons-le, est un avatar intelligent capable d’entretenir des interactions avec vos contacts (sur MSN/Blog/Myspace etc…) en fonction de données que vous lui aurez inculquées préalablement. Bon ça c’est très très très résumé, mais ça reste le plus efficace. Pour en savoir encore davantage, je vous propose d’utiliser le service et de le tester avec vos contacts…assez déstabilisant pour certains mais force est de reconnaitre qu’à terme, avec un design peut-être moins teenagers, le service pourrait s’adapter à une cible professionnelle. Parce que j’imagine assez mal le gros DG de boite qui fait répondre son Skaaz, bonhomme bleu avec un katana et un casque perse, à sa place. Mais c’est un point de vue.

Pour ce qui est de la soirée en elle-même, ce fut très sympathique avec quelques bugs me concernant (je commence sincèrement à croire au dédoublement de personnalité façon Fight Club) :

  • J’ai cru voir croisé Ouriel Ohayon et je lui ai même servi un verre de coca. Je confirme avoir vu son badge : Je suis apparemment le seul vu qu’il était à Tel’Aviv hier d’après StArk. ça arrive me direz-vous, Haley joel osment voit des morts dans Sixième sens, est un incompris pendant les 3/4 du film et encore…Y’a que sa mère qui le croit au final.
  • Une de mes collègues, Caroline L., est annoncée sur la liste et est apparemment présente à la soirée. Je ne le voit pas pendant une heure et me pose du coup pas mal de questions : Il semblerait en fait qu’une pique-assiette pétasse 2.0 © se soit pointée et se soit introduite comme étant la collègue en question ! Ma seule envie (manquée) ? La confondre en face to face et l’entendre pleurer.

Bref, en résumé, nous avons bien conclu la soirée dans un restaurant indien ou j’ai forcé Fubiz à manger du Cheese Nan, j’ai promis à tout le monde que j’arrêtais la drogue (les champignons itou) et j’ai découvert mon incroyable capacité naturelle à insulter les gens (J’ai décidé d’arrêter, même ma copine me le fait remarquer…devant la télé.)

Au final, je terminerais par conséquent par quelques remerciements : à toute l’équipe de Virtuoz et plus particulièrement à StArk, Zimon et la très jolie Julie, aux incontournables et toujours aussi cools Nicolas, Fubiz, Mathilde et Sophie, gros big up à l’homme qui deteste tout ;) et bien entendu, spéciale dédicace (j’me croirais sur Skyrock…) à Ouriel, sans qui, rien de tout cela n’aurait été possible.

5 pensées sur “Skaaz Party, le débrief.”

  1. Excellent ton article !
    Merci pour tout mec, tu le fais.

    stArk

    PS : Ouriel t’embrasse, il vient de passer au bureau avant de prendre son avion.

  2. ça avait l’air très sympa tout ça. Soirée compliqué, remplie de problème pour ma part. impossible de passé assez tôt et n’étant pas on the liste… Le résumé donne envie en tout cas.

  3. Je connais pas du tout cette petite bestiole et s’est assez déconcertant car j’ai testé en long et large et en travers de la question la plus débile à une speudo intélligente et la réponse été toujours dans le thème.

    Avec ca et l’iphone de apple les années à venir mes paraissent rempli de nouveautés et changement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *