Je ne voterai pas pour Nicolas Sarkozy

Un billet simple, concis, pour dire que je ne voterais pas pour Nicolas Sarkozy. Ni Ségolène Royal, ni François Bayrou…

Je voterai blanc. Et j’invite à un mouvement quel qu’il soit pour la reconnaissance de ce choix.

14 pensées sur “Je ne voterai pas pour Nicolas Sarkozy”

  1. Délicat sujet mon ami… un billet politisé, arff de quoi faire débat. Rapelles toi de ton billet sur le CPE.

    Sur ce point de vue en tout cas je reste dubitatif, le vote blanc n’étant pas pris en compte dans notre beau système… autant pas te déplacer, ça sera compté pareil sauf que l’abstentionnisme fait plus réagir les "bons citoyens" que le vote blanc.
    je pense qu’il vaut mieux voter Et en l’occurrence voter plutôt contre quelqu’un puisqu’aujourd’hui c’est ça le non sens du vote!

    Moi je ne voterais pas sarkozy non plus mais contre lui,par contre je ne sais pas trop pour qui… peut-être bayrou pour sa politique internet ;). A voir…

  2. Je suis d’accord avec toi Pierre. Je ne pense pas que le vote blanc soit une solution malheureusement. Et je prefere aussi voter contre quelqu’un (malheureusement aussi)…

  3. Moi ce sera sarkozy , Car je suis de droite et que bayrou n’a pas vraiment de programme mais un anti-programme , quant au vote blanc . C’est courageux , moi j’aurai eu la flemme de me déplacer ^^ . Apres jcomprend qu’il n’y ai personne qui te convienne.

  4. Hum je suis des deux premiers avis.
    Peut-être Bayrou car il aurait plus de chance de ne pas faire passer les deux autres ( que j’execre ). Peut-être Besancenot car c’est l’orateur qui me fait le plus marrer (je suis apolitique donc pas de critiques hein, ca me fait marrer c’est tout. Cette recherche de pouvoir par une gueguerre de contrôle des médias et des esprits faibles (hein les jeunes), dans le but de faire regner sa caste me répugne. Le monde politique a placé une ligne maginot entre lui et la population, et peu de gens la voient. Rien ne sera fait. Ni avec l’un, ni avec l’autre. Quand à ceux qui cherche une place de ministre, ce sont les plus pathétiques. Ah le général est fatigué de se retourner).
    Enfin bon, la démocratie, c’est accepter l’opinion des autres :]

  5. Que ce soit l’un ou l’autre, je vous garantie que la France ne bougera pas pendant 5ans

  6. mais la reconaissance du vote blanc n’a de sens concrètement que si on prend également en compte le taux d’abstention dans le calcul des résultats.

  7. Bon en ce qui me concerne, je suis plutot d’accord pour que le vote blanc sois pris en compte. Car perso je suis un peu comme tout le monde je ne sais absolument pas pour qui voter. Par contre dire que vous allez voter contre quelqu’un est un peu inutile, car vos votes seront pris en compte comme si vous aviez voté pour la personne. Du coup vous donnez votre voix à une personne qui va croire que vous adhérez à ses idées alors que c’est faut !
    Je suis un peu d’accord avec lirix je pense que rien ne bougera. Le vrai problème est qu’on risque d’avoir le choix entre une ménagére de 50 ans qui ne sais pas s’entourer, un faut centriste qui se dit de droite quand il a un interlocuteur de gauche et vis versa, ou un homme qui fait ce qu’il dit (avec tous les risques que ca comprend).
    Moi jdis la solution c’est l’exilassion

  8. Ah oui j’ai oublié pour ceux qui voudrais savoir avec quel candidat vous avez les points de vus les plus proches http://www.monvoteamoi.fr ca vous donnera pas forcement envie de voter pour le candidat mais dans le cas ou vous voudriez pas voté blanc au moins vous saurez pour qui voter ou ne pas voter

  9. @Joelle : Pas du tout d’accord avec cette reconnaissance du taux d’abstention.

    Les personnes qui s’abstiennent font le choix et la démarche de ne pas voter, ce qui n’est absolument pas la même chose qu’un électeur qui se déplace aux urnes et s’exprime.

    Il y en a un qui est "concerné", l’autre pas.

  10. Diese > je suis d’accord avec toi, aucun n’est assez bon, mais il faut savoir que le vote blanc bénéficie aux parties extrêmes car ça fait des voix en moins pour les parties dits "républicains" genre UMP ou PS. Mais je comprends ta démarche.
    Le tout est d’aller voter !

  11. +1 Rp.
    Je comprends aussi ta démarche Diese.

    Malgré tout, c’est tout de même avec S.R. qu’on a le plus de chance de voir les choses bouger et ce, en profondeur.
    Même si parfois ça peut sembler utopiste (car pour que ça marche il faudra quand même que tout le monde suive le mouvement pour que le moteur de cette nouvelle république qu’elle veut instaurer, démarre fort et bien).

    En tout cas, je vois que les 3/4 pensent comme moi à propos de N.S.
    Pour cette raison, je vous invite à regarder ce "Petit hommage pour un grand con" !
    ;-)

    underdeepwater.com/lab.or…

  12. Diese: je n’ai jamais dit qu’un vote blanc était la même chose que ne pas voter. Juste que si on prend en compte les gens qui ne votent pour personne afin de refleter la réalisté sur les suffrages exprimés, ce chiffre final n’a de sens (à mon avis) que si on le ramène au nombre d’inscrit sur les listes.

    Quand on dit qu’un tel a été élu à 52 % des voix ça n’a pas le même sens si seulement 10% des électeurs se sont déplacés ou 80%

    En même temps le vote n’est pas obligatoire en france…alors que l’inscription sur les listes électorales se fait maintenant de façon automatique. Ce qui n’est pas très logique.

  13. N’oubliez pas les chéris qu’il existe partout dans le monde (Afrique sub-saharienne, Moyen Orient, Corée du Nord, Cuba) des gens qui meurent sous la torture parce qu’ils ont exigé le simple droit d’aller voter…Rien que pour ça, bandes d’internautes-all-over-the-world, ne faites pas les mijorées : votez.
    Quant à dire que nos chers hommes et femmes politiques ne sont pas tres bandantes, c’est un scoop pour personne, au point que l’on ne vote plus pour, mais contre…Mais quoi qu’on en dise, ils et elles se sont engagés en politique, c’est-à-dire qu’ils montent au créneau. Votez blanc, dans ce cas, c’est évidemment exprimer qu’on est pas représenter. Mais c’est aussi dire que rien nous représente, et là, personnellement, c’est plus difficile à admettre.
    C’est comme choisir pour le oui ou le non et qu’on choisissait le bof.
    Pour faire une petite métaphore à 25 cts d’euros, quand je conduis et que la route fait une fourche, je me dis pas : tiens si je sortais de la route pour me faire quelques créneaux.
    J’ai personnellement pris à témoin mon entourage que si c’était Lepen Sarko, ça serait blanc. Mais dire que Sarko= LePen reste inexacte (histoire des deux hommes en politique, parcours, déclaration, politique générale etc…)
    Ségo n’est pas Sarko, Sarko n’est pas Ségo. Tranchez, internautes, tranchez.
    Pas d’indifférence, for god’s sake…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *