Nuage Sonore

Par Snr

Titre plein de bonne énergie, découvert au près d’Aéroplane dans le très bon spot nocturne/culturel bordelaix I-boat le week-end dernier, la recette classique Caisses claires / Synthé 80s / Vocoders / Piano enrichit sensiblement l’ambiance d’une soirée.

De son côté Dimitri From Paris, légende de la scène française resserre ses liens depuis quelques mois avec le label/event agency référent londonien Defected . La teinte disco que cherche à prendre le collectif anglais correspond parfaitement au savoir faire du Parisien.

L’ami marseillais Nior The Discus Thrower sort au compte goûte des travaux très aboutis. Sa qualité de production / mastering a été sensiblement revu à la hausse ! On connaissait déjà ses qualités artistiques, le voici aujourd’hui prêt à percer.
Faites passer le mot : Nior The Discus Thrower


Vous avez certainement vu passer sur le web le portfolio – pas du tout ultra médiatisé – de la nouvelle déco des locaux berlinois de Soundcloud, l’archi derrière cette refonte avait notamment signé ceux de AirBnB quelques mois plus tôt.
En revanche j’espère que vous n’avez pas vu la nouvelle version 3.0.0 de l’appli pour iphone – juste merdique – Le virage grand publique pris par SC sur cette version est ridicule, quelle ergonomie cheap, quelle régression fonctionnelle. Pour compléter le tableau, les rumeurs persistantes depuis quelques semaines sur un rapprochement de la plateforme avec les majors s’ébruitent de plus en plus.
Heureusement la musique y coule toujours à flot.

Right Now

Par Diese

Une nouvelle sélection de 5 titres pour célébrer l’été qui vient enfin de pointer le bout de son nez. Les jours raccourcissent mais votre plaisir s’allonge : mettez votre casque et préparez votre corps.

Mon morceau préféré du moment, pour de multiples raisons, c’est cette petite ritournelle entêtante de Nathan Swiss qu’il a décidé d’appeler So in Love. Au passage il faudra un jour faire une étude sur cette propension qu’ont les musiciens d’électro à réaliser au moins un morceau comportant le mot « Love » dans le titre. Passons. J’y aime la basse, le/les samples, sa non-intro et son côté boucle de l’infini. Vraiment cool.

J’étais passé à côté de ce bijou de remix réalisé par Yuksek, qui reste en terrain connu mais qui transcende clairement le morceau d’origine qui n’avait absolument rien d’exceptionnel. L’exercice consiste ici à occuper tout l’espace avec un simple morceau de refrain et à en faire le coeur du morceau : C’est réussi.

Vous avez besoin d’un titre posé pour aller à l’encontre de votre stress ? Vous avez besoin de souffler un moment ? Sekuoia a réponse à tout et propose une production très travaillée qui se donne un côté faussement Lo-Fi mais réellement bon.

Vous en conviendrez, on manque toujours des morceaux un peu consensuels, en fond sonore pour une soirée en bord de plage. Non ? Oubliez mes introductions douteuses, ce morceau de Tez Cadey remplit le cahier des charges du morceau smooth que vous aimerez caler pour accompagner un début de set tranquille.

On termine aujourd’hui par cet edit d’un morceau que j’ai essayé de sampler/remixer des dizaines de fois tellement je l’aime d’amour. Minnie Riperton et son imparable Inside my Love entre les mains de Misco pour plus de 8 minutes de moiteur que vous ne saurez refuser. Magnifique.

Minimix #60 – The 104 BPM Edition

Par Diese

Un minimix bien foutraque avec du chanteur brésilien, du rap, de l’electro clinquante et de lourdes basses.

104 BPM, ce sera donc le battement de votre coeur contre le mien pour démarrer l’été dans la l’éclectisme et la moiteur.

Au programme :

  1. Marcos Valle – Estrelar
  2. Tesla Boy – Dream Machine (Otnicka edit)
  3. Alex Metric & Oliver – Galaxy
  4. Breakbot – You should know (Allen Walker simple Re-Write)
  5. Daniel Avery – New Energy (Beyond The Wizard’s Sleeve Re-Animation)
  6. Daft Punk – Television Rules the Nation (Atom Remix)
  7. Mr Flash – Number 1
  8. Lemaitre – High Tide (Avenue Remix)

Dream Machine

Par Diese

Je suis le mouvement de mon ami SNR en publiant à mon tour une sélection de nouveaux morceaux. Vous connaissez le principe, chaque track a été éprouvé au moins 10 fois afin d’établir un standard de qualité connu de tous : Repeat Mode Compliant.

Voici donc le fruit de ma dernière brassée labellisée.

Tesla Boy que je ne présente plus, mais que je continue à suivre assidûment et dont le morceau Dream Machine édité par Otnicka est une merveille qui emprunte sérieusement la ligne de basse de … Non, tiens – je vous laisse deviner :

The Penelopes qui revisitent un de leurs propres titres, c’est tout simplement bon. Mention spéciale au passage démarrant à 2:02 avec son refrain/synthé absolument imparable. Si j’avais eu le courage, j’aurais fait un edit ne s’appuyant que sur cette partie magique.

Gigamesh remixe Junior Jack et son Thrill Me qui a fait les beaux jours des caissons de basses les plus flatteurs. Il transforme littéralement le titre mais rend une copie intéressante qui vous siéra à coup sûr.

My Dear, ça ne vous dit probablement rien. Mais Romain Seo, moitié de The Buffalo Bunch et producteur sous le nom de Raw Man vous rappellent probablement des (bons) souvenirs. Il officie ici avec sa moitié pour un titre downtempo dont le final au climat très romantique ne peut pas vous laisser indifférent.

On termine par un titre qui aurait pu être signé sur Vulture Records aux alentours de 2008 (j’espère que j’ai situé le contexte – pour ceux à qui ça parle : écoutez et dites-moi si j’ai raison ou pas).

J’adore ce titre, c’est probablement mon préféré de la sélection, d’où sa position. Artiste à suivre.

Petit tour d’horizon

Par Snr

Il y a tellement de possibilités aujourd’hui d’écoute qu’on ne sait plus vraiment où donner de l’oreille. Les plateformes musicales, les artistes montants, les artistes descendants, les pépites ou les tracks en carton commercial sont tellement nombreux. Tant mieux me direz vous ! Il existe bien sûr quelques positions nodales dans ce réseau sonore, et lorsqu’on s’en rapproche très habilement le flux y est massif.
En attendant voici une petite sélection pour satisfaire vos oreilles.

LeMarquis – qui semble se cacher dans la zone toulousaine – a récemment été sollicité par Kitsuné dans leur plan d’offensive à tout va en province. Il a mis en ligne pour l’occasion sa revisite d’un titre bien connu.

Jean Tonique ! Écouté par hasard lors d’un de ces lives outre atlantique il y a déjà quelques années, j’ai eu le tort de ne pas l’avoir followé. Le voyant apparaitre de temps à autre dans les titres qui me sont conseillés j’ai sauté récemment le pas du like après avoir écouté ce remix

Et puis il y a eu cette très grosse claque entendu en club à Lyon. Rien ne laissait présager cette atmosphère que je trouve si prenante. Réaction instantanée du dance floor ! Le nom du morceau est habillement choisi, je vous laisse écouter pourquoi

Jay C … vous ne connaissez pas ? Il faut dire que c’est plutôt un habitué des scènes d’Ibiza ou de Miami. Ça c’est sans compter quand son titre Fab Freddy Said se fait remixer par Peter Horrevorts et se retrouve playlisté par Alan Braxe. Titre passe partout en pitch up ou en pitch down, en début de mixtape, en milieu de soirée ou tout simplement en fond d’apéro, le cocktail ligne de basse + guitare + vocals filtrés fait recette.

Je clôture ce petit tour d’horizon par un track que je n’avais pas vu passé il y a 2 ans. Quelques mesures répétitives mais finalement très addictives. Honom, semble-t-il très playlisté lors de la sortie de son morceau n’a plus vraiment récidivé depuis.

Sparkle(s)

Par Diese

On ouvre le bal de cette nouvelle sélection avec BronSon - inconnu au bataillon, qui sait manifestement bien se servir de samples de saxophones et qui ne saura faire mentir votre penchant naturel pour la danse en milieu clos. C’est solide, c’est élégant, j’en veux d’autres.

Blende qui lorgne sévèrement sur les synthétiseurs de Defender (le titre ci-dessous est à comparer à Bliss pour s’en convaincre) mais qui y met évidemment son talent et sa touche pour un titre débordant de qualitay. Je ne peux pas dire mieux.

Il y a des titres qu’on peut écouter en diagonale pour se faire une idée. Pour ce titre de Seekae, c’est parfaitement inutile, la puissance du morceau résidant dans sa progression… Mais là encore une fois, je ne peux que vous montrer le chemin.

On ne présente plus Mr Flash, un mec ultra solide et avec une constance très très respectable. En ne cédant pas aux effets de modes, il sait clairement s’imposer avec sa patte beats-hip-hop-synthés-inavouables-80′s-samples-géniaux. Avec son Supachick de 2005,  je vous mets au défi de résister au headbang. Même discret.

Mélanger le sampling old-school, la ligne de basse homemade (entendez par là, avec une VRAIE basse), et proposer un rendu à la fois « très actuel mais qui a un petit goût d’un morceau qui aurait pu sortir en 2001″ n’est pas foooorcément à la portée du premier venu.  Allen Walker le fait avec talent – ne passez pas à côté de ses sons, notamment son bon edit/rewrite de Horizon - morceau dont j’ai parlé 2500 fois déjà ici.

I was born Daft then i became a Punk

Par Diese

Cette année vient à peine de démarrer et Mars s’apprête déjà à pointer le bout de son nez. Je me sens déjà dans le rouleau compresseur du temps qui passe trop vite. Heureusement, il y a de quoi prendre une pause, chausser un casque et oublier la course contre la montre qui sépare notre vie de notre mort. #Positivité

Revolution 909 fait partie des titres fondateurs de Daft Punk, qu’il s’agisse du son en lui-même ou de son clip emblématique (Party, Cops and Tomatoes). Ici, c’est un remix s’appuyant sur la section vocale utilisée par Ian Pooley Roger Sanchez (Merci Douze d’avoir souligné ma faute d’attention) qui est utilisée. Rien du morceau d’origine donc, si ce n’est le côté répétitif. C’est concept, c’est court, mais je suis certain que ça fait le café en plein milieu d’un mix.

Imaginez le cocktail suivant : Une escalope de Daft Punk, une pincée du vocoder de Kavinsky, un soupçon de Pyramid et ses beats lourds proche de 110 BPM, les arpèges/synthés de Lifelike et vous obtenez Shirobon.

Qui fait un peu moins bien que tous ceux-là, mais qui, quand même, propose un morceau qui mérite le détour de vos oreilles expertes :

Daft Punk (c’est bon, vous avez compris le fil conducteur de l’article ?) et Alan Braxe qui se font des hugs sonores, c’était arrivé en 1998 avec Stardust – et plus jamais depuis. Il faut donc reconnaître qu’il est toujours plaisant de tomber sur les lurons dans un mash-up leeeent mais coooool. On destroy un peu la voix de Thomas Bangalter au passage en la pitchant tellement bas qu’on pourrait croire à un retour des robots-morts-vivants mais ça a finalement carrément de la gueule.

Deelat n’a pas sorti énooormément de productions chez Crydamoure. Mais à chaque fois, c’était de véritables bijoux, taillés au moyen de samples imparables et intelligents. (Au passage, si vous n’avez jamais écouté son remix pour Jess & Crabbe – Crackhead, foncez, c’est une perle mélodique). Alors quand j’ai vu « L’étranger Rework » sur un de mes morceaux préférés, à savoir Wetness Anthem que vous pouvez réécouter ici, que j’adore pour son introduction flamboyante et… pour tout en fait – Mon sang n’a fait qu’un tour. Etait-il possible de faire un remix cool d’un morceau brandé Crydamoure en 2013 ? L’étranger y répond : Oui, c’est possible.

Info Bonus : Alan Braxe qui travaille avec DJ Falcon sur un album, c’est la deuxième excellente nouvelle de l’année après l’annonce de la sortie de Superdiscount 3 par Etienne de Crecy.

Soleil Australien

Par Snr

Et bien pendant ce temps, en Australie le soleil domine toutes les discussions. Le nuit venue, les choses changent, la musique se fait entendre. Une fois de plus DJ Cassette, résidente à Sydney, propose une très bonne mixtape. Soleil, plage et cool attitude sont les ingrédients principaux de cette mixtape.
PS: vous remarquerez que nous faisons mumuse avec les nouveaux lecteurs proposés par Soundcloud

Tu veux Vendredance with me ?

Par Diese

Si on passait ce vendredi sous le signe de la musiquance et de la détendance ? Allez on y va, suivez-moi :

Je commence par le titre le plus lent et posé de cette sélection, produit par un jeune Australien – Yeo -  qui a simplement réussi à me séduire dans ses 5 premières secondes, par son  souffle/bruit un peu sale, son synthé à côté, son petit clap bien régulier et surtout son démarrage Voix/Beat/Basse un poil plus tard dans le morceau. Joliment fait, simple, on pourrait cependant lui reprocher un manque de progression ou un final plus « explosif », moi j’aime tout simplement le bout de chemin ici proposé #emokid :

Difficile d’expliquer ce qui peut nous parler dans un morceau. Parfois c’est l’ambiance, la basse, le beat, la production dans son ensemble et parfois même, sur un morceau qu’on a beau adorer, on aurait vu les choses différemment pour un élément à la production. C’est ici parfaitement le cas pour ce morceau de NSFW où je ne suis pas particulièrement fan du traitement vocal mais complètement séduit par le couple basse/mélodie du Synthé Simili-Wurlitzer qui me rappelle TOTALEMENT les productions Crydamoure. Mais juste ça hein. Après le morceau est cool, mais faites-vous votre opinion :

J’aime les reprises. Les covers. Surtout quand ils sont assez éloignés de la version originale et parviennent tout de même à préserver l’ambiance du morceau initial. Coup gagnant à mon sens pour Wolf Saga qui se paye ici Peter, Bjorn and John et leur déjà culte « Young Folks ».

Vous aimez écouter un titre 2 à 3 fois de suite ? Moi oui. C’est en tout cas ce qui s’est passé avec ce titre de Skosgra qui semble en apparence mignonnet et révèle toute sa saveur après sa progression. Surveillez attentivement votre casque à 2:15, c’est vraiment chouette. Artiste à suivre s’il reste à ce niveau là en terme de production.

On a déjà tout dit ici sur Pyramid, notre Lyonnais préféré. Qu’on l’aime, d’amour, qu’on le trouve formidable et qu’on trouve ses titres à chaque fois un peu plus incroyables. Son nouvel EP sorti chez Kitsuné ce mois-ci est une tuerie sonore totale et il faudrait probablement lui consacrer une exposition de fou pour lui rendre réellement justice. Bref, ce ptit mec ira loin, la preuve en 5:15 :

Nior nous sert sans prévenir une belle revisite du titre mythique « Eleanor Rigby » des Beatles
Le remix est téléchargeable sur Soundcloud

Minimix #59 – Happy New Year !

Par Diese

Bonne Année les petits chéris, les petites chéries, on tient toujours le pavé pour la 9ème année consécutive et nous prenons même le temps d’offrir à vos délicates oreilles ce mix chaste et garanti detox post nouvel-an.

33min33 (Amoureux des chiffres qui se répètent) de bonheur, de joie, de prospérité et de santé – surtout la santé, hein.

  • Alan Braxe – Bonus Beat (Demo)
  • Lifelike – Night Patrol
  • The Presets – Promises (Lifelike Remix)
  • Goldroom – Embrace (Ben Macklin Remix)
  • Michael Jackson – Wanna be startin’ something (Louis La Roche Rework)
  • Nora en Pure – Come with me
  • Todd Terje – Spiral
  • Paul For You – Somewhere
  • Zorg – Nocturnal

 

Tranquille attitude

Par Snr

Ça a du bon cette pose hivernale. Que ce soit chez vous, sur un télésiège, sous le soleil d’une plage australienne ou peut être déjà au boulot voici un petit son écouté chez Dimitri From Paris qui pousse à garder la tranquille attitude .
Bonne écoute à vous !


M-People – Don’t Look Any Further (Satin Jackets & Chris Jylkke Haircut Remake)

Micromix makes you happy

Par Snr

Pour cet entre deux tours festif où le tourbillon familial dicte le planning voici de quoi faire une pause, pause musicale bien-sûr. Et c’est la team Micromix qui nous propose 37 minutes d’évasion. Voilà un petit bout de temps que nous parlons d’eux sur nos pages, et c’est tant mieux car on retrouve dans cet épisode 93 de Micromix une atmosphère Diese05 très proprement enchaîné.

En attendant une future Micromix Party, bonne écoute à tous

Ballade Parisienne

Par Snr

Well it’s high time for a good track selection. I spend two weeks on the web to bring you some of my favorite tunes. Right after the very good minimixes recently published on this blog here is a selection you might appreciate.
And just to echo some of the questions we had about our last article by e-mails and comments, indeed folks, Thomas Bangalter ( Half of Daft Punk ) and DJ Falcon were the first to compose Call On Me. They did not officially released this track and only played it during tours in early 2000s.
Our selection starts with this improbable meeting between various artists. Clustering their talent, the result is fresh and appreciable.

I get an instant crush when listening to this French Parisian artist : Le Peere. Take time to visit his Soundcloud and discover the pleasant universe he’s offering with free downloads.

 Pyramid announced a forthcoming EP for the end of this year. Waiting for this release you can enjoy his latest of The Swiss – Kiss To Kiss published on Kitsuné.

Then came the massive and deep slap of the month for French House lovers. A fantastic Mixtape done by Alan Braxe to promote a Vulture event in London fex days ago.

I lately have a chance to pay attention to this GRUM track. Basic and efficient, with some kind of Pryda in it, really adequate for jogging.

And finally two bonus tracks. Best feelings from Paris !


Super Flu and Andhim – Scuzzlebutt (Girl Version)


Kolpe – Look At The Time Original Mix

Minimix #58

Par Diese

Nouvelle sélection, le retour des insertions improbables d’extraits de films, et de l’excellent, EXCELLENT son.

C’est parti pour 35 minutes d’un bonheur que vous ne saurez bouder (#Amour) :

  1. Intro
  2. Roosevelt – Elliot 0’15″ -> 4’27″
  3. Miami Horror – Real Slow (Plastic Plates Remix) 4’27″ -> 8’39″
  4. Digikid 84 – Sky High 8’39 -> 11’51″
  5. Cunnie Williams – Saturday (Civilian rework) 11’51″ -> 15’47″
  6. FM Attack – Magic (feat. Kristine) 15’47″ -> 19’55″
  7. Zero 7 – Don’t call it love 19’55″ -> 25’02″
  8. Tobtok – Beware 25’13″ -> 27’59″
  9. The Explorers – Alicia 27’59″ -> 31’30″

Pensez à partager, diffuser, aimer et écouter aussi fort que vous le pouvez.

18h d’archives : Noël avant l’heure

Par Diese

Il est de ces jours où on décide d’exhumer tout ce qui traîne et c’est donc ce qui m’a pris hier dans la soirée.

J’ai rassemblé pour vous – mais aussi pour Marc qui me les a réclamé sur Twitter – l’ensemble des Fubiz Broadcasts et Minimixes issus de ces 7 dernières années (uniquement ceux que j’ai produit) et que j’ai eu l’occasion de pouvoir diffuser sur l’interweb. A part quelques manquants à l’appel, vous devriez vous retrouver avec 36 mixes de 30 minutes environ – soit plus de 18h d’archives audio à vous infuser.

D’aucun diront qu’il manque les playlists avec timecode, que les extraits de films restent à deviner, qu’il y a du bon et du moins bon – il n’en reste pas moins que vous saurez trouver au détour de tous ces petits morceaux d’époque des bons souvenirs, découvrir de nouveaux titres pour certains ou avoir envie de les utiliser en guise d’habillage sonore pour vos soirées.

Bref, ils sont à vous, en cliquant ici.

Joyeux anniversaire Diese05 : 8 ans <3

Minimix #57

Par Diese

On ne m’arrête plus, je sélectionne, je mélange et je partage à tout va. Je prépare à nouveau mes doigts pour chauffer le doux vinyle tournant sur mes MKII.

voici la playlist :

  1. Panama – Always (Classixx Remix) 0’00? -> 5’04?
  2. Justin Faust – Space Rhumba (Xinobi Remix) 5’04? -> 8’55?
  3. Franz Ferdinand – Evil Eye (Alan Braxe Remix) 8’55? -> 12’15?
  4. Ben Macklin – Saved 12’15? -> 15’12?
  5. Lemaitre – Splitting Colors (Louis La Roche Remix) 15’12? -> 19’27?
  6. Blende – Rikki (Instrumental Edit) 19’27? -> 24’16?
  7. Tegan & Tara – I was a fool (Monsieur Adi Remix) 24’16? -> 28’45?

La bonne bise à toi, jeune autiteur/trice.

Minimix #56

Par Diese

Une nouvelle sélection automnale relativement éclectique – tout en restant électronique.

voici la playlist :

  1. Marcus Marr – The Music 0’00″ -> 5’15″
  2. Fleetwood Mac – Dreams (Gigamesh remix) 5’15«  -> 9’54« 
  3. Jackson and his Computerband – Vista 9’54«  -> 13’46« 
  4. Talking Heads – Once in a Lifetime (Gigamesh remix) 13’46«  -> 18’45« 
  5. Boys Noize – Starwin 18’45«  -> 22’18« 
  6. Keljet Ft. Avan Lava – Together (Oliver Nelson Remix) 22’18«  -> 25’58« 
  7. Patrick Alavi – Beachnights 25’58«  -> 27’48« 
  8. Daft Punk – Voyager (Sebastien Léger Rework) 25’25«  -> 34’30« 

N’hésitez pas à donner vos impressions en commentaire, c’est toujours appréciable, entre gens de bonne compagnie.

Minimix #55

Par Diese

ça faisait longtemps que je n’avais pas posé mes doigts sur une sélection de titre enchaînés avec plus ou moins de succès – je vous propose donc de retrouver ici un minimix, ancêtre des Fubiz Broadcasts réalisé avec amour, rien que pour vous.

Pour la playlist, la voici :

  1. Luxar – Shades (Kalibo Remix) 0’00″ -> 4’21″
  2. Jonas Rathsman – Tobago 4’21″ -> 7’53″
  3. Jupiter – Elliot Uppercut (Mr. Gonzo Remix) 7’53″ -> 11’45″
  4. Majestique – Tonight 11’45″ -> 16’31″
  5. Robotaki – Raton Laveur (Radio Edit) 16’31″ -> 19’17″
  6. Douze - Ana (The One & Only) 19’17″ -> 21’20″
  7. Patrick Alavi – To Be (Laidback Luke Remix)  21’20″ -> 25’25″
  8. Live Element – Be Free (Oliver Remix) 25’25″ -> 30’25″
  9. Demi Gods – Those Eyes 30’25″ » -> 36’08″

Ambiancez vos bureaux, vos chez-vous, vos apéros, vos soirées, vos voitures. Mais fort.

I Feel Great Now

Par Diese

Sélection automnale, pour prolonger à la fois l’été et la chaleur dans vos petits coeurs…

Kris Menace se fait remixer par Douze, on fait difficilement plus efficace en titres downtempo bien prenants. C’est à la fois bien fat et plein d’émotion. Bien joué, quoi.

Il est parfois de bons jeux, comme Hotline Miami qui se payent le luxe d’avoir une bande-son d’une très rare qualité. Ici, c’est la musique de fin de niveau que je vous propose, qui tire gentiment sur Kavinsky et son Nightcall, magnifiquement produite par Jasper Byrne. Au passage, si vous aimez les jeux à challenge, la dexterité et le die and retry, Hotline Miami est VRAIMENT fait pour vous.

Je n’ai aucune idée d’où sortent ces Demi-Gods si ce n’est d’Angleterre et qu’ils sont vraisemblablement fans de French House. Que ceux qui ne me croient pas skippent directement à 2’22″ – je ne peux pas produire meilleur argument.

Suivez maintenant activement les remixes toujours très précis et bien groovy d’Oliver Nelson. C’est souvent très appuyé sur le vocal et ça fonctionne réellement bien. Entre virage commercial et titre un peu trendy, il n’y a souvent qu’un pas. Qu’Oliver parvient à ne pas franchir.

Patrick Alavi qui se fait remixer par Laidback Luke, ça sonne bien House de fin 90 début 2000 et curieusement vu la manière dont c’est samplé, le tout est finalement assez peu progressif mais saura vous entêter pour peu que vous soyiez calés avec votre casque en train de bosser. « ça fait le café » comme dirait l’autre.

On termine par du gentillet, du mignon du tout doux. Monsieur Adi pose ses lignes de basse et ses simili-violons sur Two Door Cinema Club. Et c’est bien.

Justin Faust – Interview : From Paris to Los Angeles

Par Snr

German DJ/Producer based in Munich, Justin Faust is DJing worldwide, brilliantly igniting dance floors as well as efficiently producing tracks among the Discotexas Label. He recently put on fire the Wanderlust club – Cité de la mode ( Paris ) with one of the most clean and energy full DJ set we attended this summer. He’s about to backslide next Friday in Los Angeles to celebrate the release of his new EP Space Rhumba. To talk about this EP and the release party Justin Faust is offering an exclusive interview for Diese05.com and TILT Los Angeles.

Hello Timm ! I can’t stop thinking about the show you offered few weeks ago with your Discotexas fellows. My friends and I were very impressed by the quality of your set. I think we may have been a little jealous by your DJ set. Can you tell us more about your DJing tricks and skills ?

Oh wow, well glad you liked it. Actually I don’t think I’m using any special tricks or that I’m a super skilled DJ. First and foremost I
really love the music that I DJ and I try to let the people feel that. And you know, once they realize that this guy is not just pushing some buttons but is actually loving what he does, that’s when they can get into the music.

So what kind of atmosphere can we expect for your release party, next Friday in Los Angeles ? > Facebook Event <

Well I hear it’s a rather compact venue, so I guess it will be all sweaty and tropical!

This will be the release party of your Space Rhumba track. What is the story of this single ?

I came across a sample and was instantly hooked. So I worked on it and had this idea for a hook, but something was still missing. That’s when I realized that I should record some vocals, which I did and which in my opinion gives the track a very nice touch. So I sent an early demo to Moullinex and he loved it (something that is quite rare for this dude, let me tell you), then I finished it and we decided to release it on Discotexas.

You started producing music two decades ago. How do you feel today when you’re looking back to all you’ve done ?

Lots of amazing stuff happened, lots of missed opportunities too, lots of mistakes were made .. but all in all I’m very proud where I am now and what I have accomplished. After all I don’t take any of this for granted and I plan to make music for the rest of my life anyway.

You are traveling a lot for your gigs, so we’d like to know which are your favorite music places among Paris, Los Angeles and your hometown Munich ?

Gotta say, Paris is one amazing city, just think about the history it has with this kind of music. LA has a very special place in my heart as well, I also fell in love with Hong Kong … damn so many cool cities. Munich, unfortunately, is not so much into my kind of sound, so I rarely ever play there.

Ho yeah, what’s your favorite drink when you are partying ?

Bourbon. When it’s late Red Bull. And when I’m responsible: water.
Just kidding.

Few numbers about Justin Faust

Almost 17.000 likes on Facebook
70 tracks on Soundcloud with 12.000 followers
1 Manager (very sympathetic): Magdalena

Parisian Fashionistas

Par Snr

The Fashion Week reached Paris, clearly ! For ten days we have the finest dressed people running on the sidewalks while top models are walking the runways. Now you just have to add hundreds of blog fellows taking pictures, luxury taxi shortage, art directors anxiety and very sophisticated parties in famous Parisian places… here you go, welcome to SS14 Parisian Fashion Week.


Andhim – Boy Boy Boy

Back in the game

Par Snr

Welcome back ! After a fantastic sumer time being off-line and a crazy reconnection at work this is our first music delivery to get a fresh start. Right before the tremendous days of the Parisian Fashion week. Bref on se met bien pour la reprise les amis !

We start with this really good track done by a duo we are closely following : Classixx. They’re based in Los Angeles, CA but are defining a music which sounds so European. Note the very interesting intro of the track recording city environment noises.


Classixx – Hanging Gardens

Recently, on a total different style from Classixx, Mighty Mouse living in an unidentified place delivered something really interesting and very positive ! It’s Free Download.

As you’ve read in one of our previous post, we’ve been sailing during the summer being off-line. It doesn’t mean we didn’t pay attention to the good vibes at ports. Our conclusion was Ibiza is still a reliable place to find good music dope. Among others, Ian Pooley was played many times with Shrulliver. It sounds like a perfect cocktail between house, nu-disco and sun.


Ian Pooley, Matthias Vogt and MVIP – Shrulliver

Dactylo ! Who is she ? Based in Paris, I discoverd her gigging at Wanderlust – Cité de la mode. She played a really good edit of Bouga – Belsunce Breakdown and was easy DJing hip-hop and electro. She’s also remixing and producing tracks. Here is one of her remix.

We can’t ignore the last track done by Chromeo. Those two dudes are certainly the best crossroads of last decade music genres. They are now closer to Funky beats and it sounds really well.

And finally there is this guy we’ve been lucky to blog years ago. We had a chance to meet this unknown artist and student living in Lyon. He’s now based in Paris and he’s thinking about his next EP. Meantime he maintained his high quality remixer standards.

Off-Line

Par Snr

Hey dear readers, we are currently off-line sailing the 7 seas but we’ll be back by mid September with good tunes, collaboration and one exclusive interview of a major European DJ/producer.

Grimes

Par Snr

Grimes je tenais à en parler. Nous avions osé poster cette artiste canadienne pour la première fois à l’occasion de notre 700ème post il y a quelques mois. Dès l’été 2012 nous l’avions conseillé pour l’ouverture d’un event Fashion Week à Paris dans le cadre de la DA musicale que nous assurons pour des events qualitatifs. Un an après la jeune fille fait l’unanimité en Amérique du Nord. On ne peut pas dire que ce soit vraiment French Touch 1.0, mais l’univers proposé par Claire Boucher mérite d’être exploré. Du vocals avec delay et puis cette capacité improbable de réussir à danser en étant assise.

Mitch Murder – The Touch (LIFELIKE Remix)

Par Snr

Lifelike

Lifelike ! Le producteur parisien dont nous sommes très friand sert un excellent remix. Cette fois ci c’est l’artiste suédois Mitch Murder qui se fait revisiter avec talent. Le remix ainsi que l’EP qu’il accompagne sortent demain chez Mad Decent.



Mitch Murder – The Touch (LIFELIKE Remix)

 

 

Satin Jackets, si vous ne connaissez pas et bien c’est pas bien ! Ils remixent une fois de plus avec excellence et nous font gentillement planer en cette fin de week-end ensoleillé. La version HQ du titre est en dl >ici< et en écoute juste en dessous au format MP3


Follow Me – Somethin’ Bout You (Satin Jackets Remix)

Milkyway

Par Snr

Méga pépite les amis tout juste sortie de la mine ! Milkyway de l’artiste espagnol Jarkko S nous plonge dans les vapeurs du Nu Disco comme on se plait à l’écouter par ici. Du bon gros synthé Valérien, des kicks à la Fingerprints, des breaks à la PDLT. Un morceau bien enivrant que l’on vous propose en HQ.


Jarkko S – Milkyway (Original Mix)

Kidnap Kid – Survive

Par Snr

C’est du made in London qui va certainement rester en tête toute la journée. Petite dose fraicheur de Kidnap Kid

Sound Of Love Around Radios

Par Diese

2013 est une belle année. Riche, remplie de surprises et de musique de qualité. Rien de plus normal – donc – que de vous proposer une nouvelle sélection musicale très estivale.

Je vous mets au défi, je dis bien au défi de résister à un petit headbang, même au bureau, pour cette nouvelle sélection.

Daze a produit pas mal de titres qui ont toujours flatté mon penchant pour l’électro-funk, à la manière des Dax Riders qui sont aussi des pontes du domaine. La sortie de son EP S.O.L.A.R qui a donné son titre à l’article que vous êtes en train de lire ne peut que vous raffraichir : Vocoder, Synthés triomphants, Basses rageuses, j’achète 10 fois s’il le faut.

Boys Noize est un garçon très intéressant dans la musique électronique, on ne va évidemment pas s’employer à retracer son histoire musicale et simplement se concentrer sur son dernier titre : Starwin. Hommage plus que direct aux titres Fin 90′s/Début 2000 – * Ahem Bangalter, Falcon – Together anyone ? * – On retrouve donc un sample écrasé par un beat et une TB-303 bien lourds. Un titre à caler en set, assurément.

Je vous ai déjà parlé de Neptune Safari la semaine dernière… Mais si je vous en reparle c’est certainement parce qu’il serait bon que vous creusiez un poil leurs productions. C’est très compressé, c’est frais et ça s’écoute très fort.

Touch Sensitive, coupable du vraiment superbe Pizza Guy produit un remix somme toute relativement plat. Pas quand il s’agit de casser sa petite ligne gentiment installée à 2’47″. Ma question : Pourquoi ne pas avoir produit l’intégralité du titre avec cette petite basse bien aggressive ? JE POSE LA QUESTION.

Frustrés du remix-edit de Daft Punk pour Get Lucky ? Ce Monsieur Chris Tales a bien compris le principal défaut dudit remix et a gentiment supprimé toute boucle/élément du titre original. Entendez par là que les arrangements ne sont plus QUE les arrangements du remix. Bref écoutez vous comprendrez :

Attention.

Stop.

Talent.

Coup de coeur.

Eteignez les lumières, c’est la Grand’Messe.

(un immense bravo au passage.)

Hajmo Bosno, Hajmo Hercegovino

Par Snr

Dans la sélection « Rescue Me » proposée par Dièse j’ai particulièrement accroché au remix fait par Neptune Safari et j’ai donc fouiné le web pour savoir si ce titre n’était que la partie émergée d’un iceberg musical.

Et bien oui ! Je suis tombé sur le collectif The Vibe Guide qui est derrière la publication de ce titre et qui se plait notamment à promouvoir des artistes aux travers de compilation.
Big up aux 3 investigateurs du projet qui publient depuis la Bosnie-Herzégovine. Je suis à titre personnel très heureux de voir que la musique et le web permettent de refermer les cicatrices d’un passé récent très douloureux et aller de l’avant pour ce beau pays.

Je vous invite donc à découvrir l’univers musical multi-facette que propose ce collectif via leur Facebook et écouter l’une de leur compilation disponible à partir de 1€ sur leur Bandcamp

Rescue me

Par Diese

Une nouvelle sélection de 6 titres découverts en parcourant l’interweb et notamment Soundcloud qui est devenu mon fournisseur quasiment unique, très riche en belles découvertes.

On commence avec l’ami Thomas Barrandon, rencontré ce week-end en compagnie du toujours aussi sympathique Pyramid. Un jeune garçon barbu, gentil, curieux et dont les sons valent tous le détour. Concentrons notre attention sur cet EXCELLENT remix de MEO pour le titre Rescue Me. Vous reconnaîtrez sans aucun mal l’évidence de ses influences. Le titre démarre  sur un mode « sous-produit » si je peux me permettre, avec un pied/snare/basse un peu timides, mais se fait bien plus concurrent et épique à partir d’1min30. Belle mélodie, construction efficace, on en redemande.

Les sons Braxiens sont légion, certains parviennent avec beaucoup de mal à s’approprier ce qui fait le sel des productions d’Alan depuis plus de 15 ans – et il y a ceux qui y parviennent avec une facilité déconcertante. Je sais qu’il est insupportable pour un artiste d’être comparé à ses influences, mais la filiation ne peut ici absolument pas être niée. Je souhaite le meilleur à Neptune Safari, à ses jolies nappes, à sa ronde basse et à ses petits claps bien secs. Estival à souhait.

Douze, un producteur qu’on aime ici depuis des années décide d’exploiter ce qu’on suppose être son Ensoniq DP4, un multi-effet qui a fait les jours heureux de Daft Punk pour Discovery – puisqu’utilisé sur 90% des morceaux de l’album. Sa lente mélodie filtrée a elle aussi le mérite de vous faire bronzer sans même lever le derrière de votre canapé ou de votre bureau.

Marcus Marr, découvert via mon buddy lyonnais 4trakz sort un titre sobrement appelé « The Music » il y a 6 mois à côté du quel j’était totalement passé, à regret. Classique et original à la fois, la progression du track est super agréable. Mention spéciale au break à 4:20 et à la reprise qui suit. ça se veut Funky et ça l’est à 100%. Un excellent titre.

Un titre « vieux » d’un an (OhmondieuSUPAOLD) que j’entends toujours calé dans des mixes – par ici et par là – et qui est très certainement une franche réussite lorsqu’il est calé sur les coup de 2 h du matin, lorsque l’ambiance tourne aux rapprochements corporels. Avec son petit orgue synthético-hypnotique qui parcourt le morceau, on est tenté de baisser la tête et de se laisser perdre dans nos errements chorégraphiques de manière un peu solennelle, le verre de whisky-coke à la main. Jonas Rathsman et son Tobago : j’aime.

Enfin, Romanthony. Si vous faites partie de la frange qui ne le connaissent que par le biais de One More Time et Too Long, vous avez probablement raté un bon morceau de son histoire musicale. Il est donc temps de passer à la vitesse supérieure si c’est le cas et d’écouter Hold On en boucle ainsi que le reste de sa discographie. à la fois un excellent producteur et un vocaliste reconnaissable en une demi-seconde, il nous a tragiquement quitté au mois de Mai. Et c’est vraiment, vraiment triste.

Random Access Memoremixes

Par Diese

Après m’être lourdement épanché sur Random Access Memories et avoir crié au chef d’oeuvre – ce que je maintiens fermement, il est temps de faire un micro-bilan des remixes intéressants qui ont pu pointer leur nez sur la toile entre le 20 Mai et aujourd’hui.

Ma sélection est purement subjective, vous vous en doutez, loin de nous la tentation de céder au tout venant.

Pour respecter un peu une sorte de hiérarchie, je vous propose de les poster par date de publication, du plus ancien au plus récent, ce qui vous permettra de juger de l’évolution qu’ont pu prendre les morceaux sélectionnés avec le peu de temps qui nous sépare de la sortie de l’album.

A l’échelle d’Internet, RAM est déjà super #OLD – alors allons-y :

M-Rock joue le jeu de Get Lucky et délivre une version gentiment éditée qui tire davantage la couverture au Disco avec ses violons en guise d’accompagnement et ses cuivres qui soutiennent le tout. Une petite batterie rejouée, plus sèche et le tour est joué :

Adán & Ilse eux, prennent le parti de s’attaquer à Giorgio by Moroder et réussissent un petit tour de force entre Edit et Remix dans lequel ils arrivent à délivrer une version plus sombre et froide que l’originale. Mention spéciale au final déprimant au possible, mais très très bien exécuté.

DGTO nous a déjà habitué à de chouettes titres et remixes, ici c’est Instant Crush qui est passé à la (gentille) moulinette car on s’écarte assez peu du titre d’origine finalement. On shunte les parties instrumentales, on se concentre sur couplets/ponts/refrains avec un petit synthé en lead qui emballe joliment le tout :

Le parti-pris d’Offsuit n’est pas d’aller vers l’originalité formelle mais de se concentrer sur l’efficacité. Bien moins kéké-pompe-Dubstep-FatBeat que beaucoup d’autres remixes, si celui-ci n’est clairement pas mon préféré, il a le mérite de laisser respirer le morceau d’origine et de le rendre presque dansant :

Mac Stanton prend Lose Yourself  To Dance et lui applique la formule magique More Beat/More Bass/More Vocoder et ça marche très très bien évidemment, on tient ici mon chouchou de la liste, qui reste simple, pas prétentieux et conserve la lourdeur-moiteur du morceau d’origine :

 

BUT WAIT KIDS THERE’S MORE !

PV Nova, connu des amateurs de podcasts Franco-Blago-Cyprienistico-Normaniens réussit un petit tour de force, seul dans son coin : revisiter Get Lucky à travers 10 décennies musicales. Une vraie bonne idée, un peu comme un cours de musique en accéléré dans les oreilles. 

 

A votre tour de partager vos pépites en commentaires…

Monkey Safari – Hommage

Par Snr

Monkey Safari, duo Est-Allemand vient tout juste en mettre en ligne cette mixtape très fraîche à 120 bpm qu’ils proposent en téléchargement. Vous entendrez d’ailleurs un de leur titre vitaminé durant mon DJ set à la Micromix Party de samedi prochain

Micromix Party 004 – Samedi 8 Juin

Par Snr

Micromixparty004

Chers lecteurs et music lovers voici une date que vous aurez certainement à coeur de noter sur votre Agenda. Le Samedi 8 juin aura lieu à Paris 20ème la Micromix Party 004 durant laquelle vous pourrez notamment me retrouver derrière les platines.

Comme d’habitude lors d’une Micromix, qualité musicale, bonne ambiance, jolis jeunes gens et jolies jeunes filles seront au rendez-vous, les organisateurs ont même booké le soleil. Mais surtout le blog Diese05 fournira le système sonore de cette soirée qui sera entièrement constitué d’enceinte de monitoring KRK de la gamme VXT, chose inédite sur Paris !

Et en attendant voici de quoi vous préparer pour cette belle soirée. Info sur la playlist et téléchargement des titres en HQ très prochainement sur la page Facebook de la Micromix Party #004

Brownies

Par Snr

Rémi Caumont, le connaissez-vous ? Moi pas du tout. Je me baladais innocemment sur Soundcloud, et grâce à la nouvelle présentation des commentaires faites par la personne dont vous consultez le profil, me voici redirigé vers la page de ce jeune artiste.
Son univers est ensoleillé et bien packagé ( Soundcloud / Twitter / Youtube / Facebook ). Je suis d’ailleurs toujours agréablement surpris de voir à quel point les nouvelles générations d’artiste se sentent à l’aise sur les plateformes sociales
To be followed

TRAXX – L’interview

Par Snr

A l’occasion de son nouvel EP intitulé A Distant Quiet, nous avons invité l’artiste parisien TRAXX sur nos pages pour qu’il nous en dise un peu plus sur ce très bon Extended Play.

A Distant Quiet Artwork


Salut Traxx, tu viens tout juste de sortir ton deuxième EP et une fois encore tu proposes un bel opus. Quelle vision as-tu voulu proposer ?

Tout est parti de ‘ Dawn ‘. J’ai beaucoup aimé cette chanson après l’avoir créée et je souhaitais faire un album tournant autour de cette dernière, à savoir dans une atmosphère plus ‘ électrique ‘ et plus ‘ pétillante ‘ que Time. Bien sur le côté onirique reste et restera toujours dans mes productions, c’est la raison pour laquelle je fais ma musique : le frisson, l’émotion, l’harmonie, le coté ‘ chill ‘… Mais je voulais donner à cette ambiance une dimension un peu plus prenante que d’habitude, plus captivante, voire même plus rythmé.
Je pense que cet album pourrait être considéré comme étant une sorte de soundtrack. Il invite à l’imagination et laisse libre court à l’association d’images au son…

Longue gestation pour ce deuxième épisode !

J’ai bossé environ 7 ou 8 mois sur cet EP. Je voulais vraiment que tout soit parfait et exactement comme je l’imaginais avant de le proposer. J’ai attaché énormément d’importance à la qualité du rendu, au mixage/mastering et même à l’image ( cover, logo etc… )
Pour ce qui est du son ça n’a pas été toujours facile et ça m’a surtout bien cassé les c******* car à la longue c’est vraiment saoulant d’essayer de faire sonner correctement une idée, mais bon, ‘ Art et Technique ‘ sont indissociables n’est ce pas? Hehe. Tout à d’ailleurs été réalisé avec Ableton contrairement à certaines de mes anciennes productions, pour lesquelles j’avais utilisé Reason…
Durant ces longs mois j’ai rencontré une période de ‘ crise ‘ dans laquelle j’ai remis en question la création de l’EP, je passais mon temps à commencer des projets pour les supprimer une fois finis, à me lasser rapidement. J’ai bien du faire une quinzaine de chansons avant de me fixer sur ces 4 la. Il me faut en moyenne 2 mois pour faire une chanson, et il se trouve que ‘ In the end ‘ à été commencée 5 jours avant la date de sortie, j’ai donc été un peu ( beaucoup ) dans la précipitation pour celle-la, mais je tenais à la sortir car elle clôture bien l’album et ‘ l’histoire ‘ selon moi…

Tu proposes ton EP en écoute et téléchargement gratuit sur Soundcloud. [Chez Diese05.com nous avons fait le choix d'acheter A Distant Quiet sur Bandcamp pour soutenir en direct le projet de l'artiste et profiter du format FLAC]
Quelle est aujourd’hui la place des plateformes webs dans ton activité musicale ?

Aujourd’hui tout tourne évidemment autour de ça, c’est le meilleur moyen qui soit. Surtout pour ce style de musique, on voit bien que tout sans exception, en terme de communication, passe par le web. Il suffit d’observer la campagne à l’occasion du nouvel album des daft punk…!

On te connait bien sûr pour tes talents de guitariste, la guitare est donc subtilement distillée sur ce nouvel opus. Est-ce elle qui oriente la construction de tes morceaux?
[ Traxx signe notamment le solo de guitare qui accompagne le titre Pyramid - Wolf ( Kitsuné ) ]

Contrairement à ce que l’on pourrait penser non! La guitare est la dernière phase de mes morceaux. j’ai toujours eu une inspiration de jeu plus ‘ lead ‘ que rythmique donc j’utilise mes guitares pour vraiment rajouter cette touche finale, à part pour des exceptions comme ‘ In the end ‘ ou ‘ Yesterdays ‘, où les guitares sont bases du son.
L’originalité des mes productions se révèle en grande partie grâce à ces guitares… avec des inspirations arrivant tout droit du…metal. Paradoxal pour un des productions axées ‘ chill ‘ hein?
J’envisage d’ailleurs de donner une dimension plus acoustique à mes morceaux à l’avenir, contrairement à cet album. On verra!

Quels sont les projets à venir pour Traxx ?

J’ouvre pour Sean Paul au stade de France prochainement. Non sans dec’ je ne sais pas exactement, je dirai du répit. Il faudrait déjà que j’essaye de bien faire parler de mon EP un petit peu partout pour voir quelles en sont les retombées et en fonction de, envisager de nouvelles choses. J’ai vraiment envie que tout ça s’accélère, et je veux vivre de nouvelles aventures avec ma musique.
Je fait d’ailleurs un DJ set au Batofar le 14 mai.


Pour suivre l’artiste Traxx :

Bandcamp

Facebook

Soundcloud

Morning Selection

Par Diese

Vous connaissez désormais ma propension à squatter un titre de manière compulsive pour en distinguer les moindres facettes, variations  etc.

Cette semaine, petite sélection éclectique et finalement assez peu thématique.

On commence avec Paulie et son Spread Love et sa basse en accords mineurs. Un titre à la fois progressif et délicat qui saura vous accompagner par son agréable répétitivité dans laquelle vous lover. Rien de révolutionnaire, mais un bon titre de transition.

J’aime les covers bien décalées  Un peu à la manière de Béatrice Ardisson qui nous faisait redécouvrir des titres aimés et/ou délaissés. Ici, les reprises et remixes sont allées quasiment plus vite que le titre original. Maintenant que Get Lucky squatte les tops mondiaux, on peut enfin récolter les fruits du bon travail d’artistes improbables, comme Dirk Hess qui propose ici un titre bien plus intéressant à mon goût que celui de Daughter sur lequel Internet semble s’exciter. Une voix qui n’est pas sans me rappeler le grand E de Eels, peut-être à défaut, mais qu’importe, le titre est bon :

Touch Sensitive a un nom prédestiné à la production de titres qui « parlent » dès la première écoute. C’est ici la profonde basse et le beat assez lents qui font mouche. A la manière d’un Jupiter par Kris Menace et de sa lente progression, on retient ici une certaine naïveté dans les synthés, mais la grosse efficacité instantanée. Imparable.

Ibrahim Maalouf et son Maeva in the Wonderland, dont la découverte est due à mon beau-père (Note : entre mon père et son invétéré goût pour les 70′s/80′s et mon beau-père plutôt branché Jazz/Fusion/Classique, il y a de quoi tenir de belles soirées.) On a affaire ici à un titre tellement riche qu’il serait réducteur que de tenter de l’expliquer. ça s’écoute très fort, mais en résumé : Il y a un trompettiste de génie, un fat beat, un improbable et monstrueux break  et des surcouches mélodiques qui parviennent pourtant à rester cohérentes :

Parfois, je n’arrive pas à remonter assez loin pour retrouver l’origine d’un son. Ici, Razor-N-Tape Records propose un rework d’un track de Funk dont il y a a peu près 10 samples à tirer. Il est tagué « Boogie-Tronic » sur Soundcloud et le porte vraiment bien. Sa basse, ses claps abusivement stéréophoniques et ses leads sont savoureux.

On se retrouve bientôt avec une nouvelle sélection de titres sur lesquels prendre du bon temps…

Flight Facilities : 2002 – 2012 Mixtape

Par Snr

Edit 21 Avril : la claque de technicité pour cette mixtape de 82 titres !

Le duo australien Flight Facilities nous sert une mixtape impressionnante ! Il propose une rétrospective musicale des dix dernières années écoulés en y incorporant les moments forts de l’actualité. Le tout est à emporter.
Pour les plus curieux le pourquoi et le comment de cette mixtape >ici<

Kleenex music consumption

Par Snr

Besides blogging and directing art projects for connected arts industry ( Painters / Fashion / Museums ) we are counseling electronic artists about PR, web visibility and enhancement of renown.

Nowadays Internet is almost available worldwide and efficient streaming platforms offer artists unrivalled level of visibility. Because web music consumers tend to click increasingly among this lush music supply, without really paying attention to the author behind a quality track, some tunes can easily reach hundreds of thousands plays without spotlighting their creators. That’s what we use to name ‘Kleenex music consumption ‘ at Diese05 Communication and we know how to address this phenomenon and to enforce artist renown.

Perfect example of unhappy Kleenex music consumption is Tracy Chapman – Give me one reason (The Tailors DJs Remix) which claims more than 325.000 plays on Soundcloud and 150.000 views on Youtube

Meanwhile The Tailors DJs Facebook was liked only 800 times !

Daft Punk – The Collaborators

Par Snr

Daft Punk, Daft Punk, Daft Punk…
C’est bien sûr l’actu musicale majeure de ce premier semestre 2013 ! Et vous connaissez déjà certainement le très bon site d’information daftday.info compilant et vérifiant les infos sur la sortie du prochain album du duo d’astronaute ( NDLR – SNR : Site fondé par le fondateur de Diese05.com )

Pour ma part je veux vous présenter cet interview vidéo de Giorgio Moroder diffusé à l’instant sur le site officiel des Daft Punk. Il y dévoile sa rencontre avec la musique électronique mais aussi livre quelques infos – subtilement dosées – sur sa collaboration avec ‘ Thomas and Guy-Man ‘ alias les Daft Punk.

Et dans la catégorie …

Par Snr

Pour 2012, pas mal de titres me sont passés dans les oreilles, difficile pour moi de n’en retenir qu’un seul. Je mise plutôt sur quelques catégories.

Meilleur espoir :

 

Pilotpriest, rencontré le week-end dernier à Toronto autour d’un burger est … phénoménal ! Le bonhomme n’est qu’à 40% de son potentiel, il est juste hallucinant de talent. Il touche a tout – oui la musique est seulement un side project pour lui – et je peux vous garantir qu’il est aux manettes de projets impressionnants ou derrière le succès d’autres artistes bien plus commerciaux que lui.
Son album sorti en 2012 pour seulement 0.99 $ a été une grosse claque sonore et un joli pied de nez marketing à ceux qui font du itunes only et de la promo à coup d’extrait de 30 secondes max.

Meilleur Titre French Touch :

 

Les sonorités French Touch ont fait le succès de ce blog et 2012 a été assez pauvre il faut l’avouer pour ce genre sonore. Les artistes historiques s’essayant à un renouveau isotropique entamé en 2010 sans grand intérêt – 2013 en sera tout autre, hein Diese ? – Bref, au milieu de cette mer d’huile créative il y a eu quelques amers d’importance, le label French Express fut l’un d’entre eux, émerveillant d’ailleurs une dernière fois le Wanderlust lors d’une soirée dédiée au label. Le collectif Savoir Faire a eu tellement de flair avec ce Wanderlust !

Meilleur réussite commerciale :

 

A mes yeux la plus subtile réussite marketing de 2012 c’est la conquête par Kitsuné de l’oncle sam. Ouverture d’une boutique New-yorkaise et compilation America ont montré que la marque au renard – que je suis avec attention depuis ses débuts – a su séduire avec son image Made in Paris. Il ont su convaincre Gigamesh de leur faire confiance, cette rencontre a été fructueuse. Titre vitaminé, très simple et ultra efficace sa réussite a surtout été nord américaine.

Meilleur post #05 :

 

Sans hésiter le sujet «  Mais qui est cet artiste ?  » qui a montré l’immense richesse de la communauté Diese05 – de quoi être fier mon Diesounet -

Voici un billet qui me semble être unique dans la blogosphère musicale :
- 27 commentaires, chose très rare pour un blog musical ( la plupart de nos homologues, aussi qualitatifs ou visibles soient-ils ne servent souvent que de playlist gominée )
- expertise d’une communauté d’aficionados
- un blogger – moi – qui dit n’importe quoi

Et le Lauréat est…

Par Diese

J’inaugure une session Awards.

Les cérémonies m’ont toujours fasciné et même si j’ai détesté les derniers Cesars (qui deviennent une catastrophe nationale au fil des éditions), j’estime qu’il est de bon goût de partager avec vous, si vous le permettez – selon moi – le meilleur titre de 2012.

Pour qu’un titre soit bon, il faut qu’il respecte certains critères : Il doit être réécoutable dans l’année sans perdre de sa saveur, il doit être puissant, mélodieux, s’inscrire dans la tendance tout en étant un peu intemporel… Bref, le cocktail est subtil en ce qui me concerne.

En 2012, le titre qui a le plus collé à mes attentes, que j’ai toujours eu plaisir à réécouter, dont le clip allumé m’a séduit et pour lequel je trouve la production simple et complexe à la fois est :

Inspector Norse de Todd Terje :

Prenez un casque, 6 min 41 de votre temps et immergez-vous dans des beats clinquants, une basse sautillante et un pont ravageur.

Simple, efficace, intemporel.

SNR, si tu veux bien donner ton Award de 2012, on t’attend !

Alan Braxe – Moments In Time EP

Par Snr

 

Les plus férus d’entre nous n’ont pas raté l’actu French House de ce début d’année. Alan Braxe a bel et bien sorti un EP.
Plusieurs personnes proches du projet l’annonçaientt chez Vulture ( label dirigé par l’artiste ) mais c’est finalement chez Scion que les 4 titres orignaux et les 7 remixes sont sortis.

Alan Braxe, on le sait, est très minimaliste dans sa communication. Peu de bruits donc annonçaient publiquement l’EP :
- Début Janvier débarqua sur le Soundcloud officiel de Vulture une mixtape – très bonne – où l’artiste toulousain présentait le projet Spimes. Ce projet regroupe Madji’k et Romuald
- Il y a quelques semaines le label Scion annonçait sa prochaine publication de l’EP.


Alan Braxe – Voices

Teasing minimaliste pour une visibilité maximale ?
Il y a de quoi être perdu, voire même déçu. Oui l’album est bon, peut être irrégulier certes, mais bon. C’est Alan Braxe à la prod, il y a Madji’k en collaboration et du joli monde au remix. Pourtant le public n’est pas au rendez-vous !
Hormis le titre de teasing de l’album, la plupart des originaux ne dépassent pas 5 ou 7 milles lectures ( soundcloud artites / label / Youtube réunis ) ce qui est très décevant pour l’EP de retour d’un grand Monsieur comme Alan Braxe.

Et chose rare chez Braxe : l’EP est en téléchargement gratuit ICI.

Daft Day

Par Diese

D_Header

J’annonce officiellement le lancement de daftday.info !

Daft Punk, informations, amour.

Make it roll and give it some love !

No End

Par Diese

Il y a deux sortes d’artistes. Ceux qui jouent le ramdam/buzz  et qui se bananent en beauté et les autres. (Une intro qui pourrait être copyrightée Usul, que je salue – et admire – au passage.)

Daft Punk fait partie de la deuxième catégorie.

Je ne vais évidemment pas vous relister la quantité d’articles déjà écrite ces 7 dernières années ici, mais il y a moins de 3 ans, j’écrivais ça  en affirmant haut et fort que nos deux robots bien français portaient l’étendard d’une musique dans laquelle s’engouffraient les followers moins créatifs depuis des années.

Il est su qu’ils sont passés par la case studio, je ne vous apprends rien, que les collaborations les plus prestigieuses ont été évoquées, qu’il s’agisse de Nile Rodgers ou encore de Giorgio Moroder en passant par Paul Williams, sans compter Gonzales… BREF ça hume un peu l’EPIC album dont peu pourraient se targuer.

Alors que ces différents protagonistes lâchent des infos depuis quelques mois, Nile via son blog ou Giorgio en vidéo – où il évoque le génie et le perfectionnisme de Thomas Bangalter, évidemment, la rumeur enfle comme un bon levain.

Il y a une semaine, l’accord de signature avec Columbia Records est confirmé. Reveal d’un nouvel artwork qui n’est pas sans rappeler les peintures blindés de dégradés retro-futuristes 70′s, Internet s’enflamme, je m’auto-consume – c’est un peu le retour attendu depuis la sortie du « décevant » Human After All – qui a assis sa qualité d’album propre aux bootlegs et remixes lors de la tournée Alive, je ne reviendrai pas là dessus, vous n’aviez qu’à être là.

SO ?

3 Mars, Saturday Night Live, Coupure pub. Et ça :

Cocotte Funk, petite basse qui run run run, 15 secondes de bonheur et de frustration projetées aux oreilles d’un public qui commence à connaître la recette : Promo minimale, impact maximal.

Le retour de Daft Punk est déjà un évènement en soi. Je ne me risquerai pas à commenter le son présent dans la vidéo, même si on pourrait s’amuser aux théories les plus fofolles :

  1. Un Discovery 2.0 avec ZERO sample. Que du joué, à l’instrument « classique ». Qui met tout le monde d’accord.
  2. Un album qui retracerait l’histoire musicale, avec du Bach un feat. de Boris Vian, une prod de Bronski Beat et Feist pour un duo virtuel avec Michael Jackson.
  3. L’album frustration : Ils auraient voulu naître il y a 50 ans, font de la merde avec des artistes qui ont déjà marqué leur époque et se vautrent en citations, reprises, samples voire covers de groupes totalement resucés.

Honnêtement pour l’instant, je ne sais pas. Mais je suis excité, et malgré toute la blasitude (très travaillée) acquise au fil des années, je ne peux pas m’empêcher de repenser à la période qui a précédé la sortie de Discovery, avec son lot de rumeurs, de Fake Leaks, de CD gravés échangés au lycée et de l’excitation de « peut-être » entendre LE nouveau son à entendre.

Je me rappelle du moment où j’ai enfin pu acheter l’album, le jour de sa sortie (NDLR  : à l’époque, il fallait squatter la FNAC les kids) où je l’ai écouté pour la première fois, après ma claque Homework et où je m’étais dit « Wow putain, j’ai jamais entendu un truc aussi fou de ma vie ».

Je ne vous souhaite donc qu’une chose, c’est de kiffer l’attente, et que celle ci soit récompensée.

Et à moi, je me souhaite une future bonne écoute, au casque, à écouter chaque morceau dans l’ordre sans skip.

Update du 6 Mars : Le compte Daft Punk Official sur Soundcloud est un fake. Que ce soit dit.

Pyramid

Par Snr

Une fois n’est pas coutume voici un billet pour venter les qualités non artistiques d’un artiste.
Vous aurez reconnu dans le header de ce post le nom d’un monsieur que l’on suit ici, osons le dire, depuis ses débuts. C’est tout simplement par son blog musical, récemment clôturé, que je découvrais il y a 3 ans un certain Pyramid. Il mettait en ligne depuis Lyon ses coups de cœurs musicaux, proposant occasionnellement ses propres travaux.
Aujourd’hui le monsieur – et non plus le jeune artiste – realease chez Kitsuné, est booké à l’étranger, a touché Guy-Man, vit à Paris, a une bouteille de mon alcool préféré chez lui. Il reste pour autant très simple, sympathique et sérieux.

Dans mon premier billet parlant de lui en 2010 je vous précisais qu’il était bien connecté, un an plus tard je le citais comme exemple de PR dans le billet Anciens vs Moderne. Aujourd’hui il nous montre qu’il est parfaitement lucide sur sa com et partage avec nous son univers artistique au travers de son propre site web :

pyramid-hall.com

Release de l’EP Mardi 26 Février

Monsieur Monsieur

Par Snr

A force de diffuser du soft et du chill out  j’en oublierais presque qu’il y a des titres très vitaminés qui existent. From Reims to Paris

Monsieur Monsieur Soundcloud

Reims, la bonne surprise

Par Snr

 

Bonne surprise le week-end dernier lors de ma découverte de la ville de Reims ! Gros capital architectural bien sûr, le moderne se mélange agréablement avec les richesses du passé …
Musicalement il y a quelques lieux festifs agréables, mais la très bonne surprise a été pour moi la Médiathèque Falala qui au pied de la Cathédrale propose une dizaine de lecteur CD accompagné d’une collection honorable de Compact Disque ( y  compris Electro )

Ayant accroché avec l’atmosphère de cette ville j’y retourne le week-end prochain pour m’intéresser un peu plus aux possibilités culturelles reimoises, je suis donc preneur de vos conseils !!
-> music[dot]snr@gmail.com

 

Long Beach in tha house

Par Snr

Such a pleasure to discover on our statistics page that Long Beach reached second place in our Top Visitors City right after Paris. I personally spend so many good times over there joining you via the i405 southbound. So I’m now very happy you are enjoying our broadcast.

I’d like to introduce in this post a Brooklyn based artist making what I consider as a high quality chill out music, the kind of atmosphere I was sipping in Long Beach.
Special big up for  Ema, John, Malika, Rachel, Steve R., Steve G. and common friends

Suivants »